Hyzon Motors annonce une commande de 1.000 bus à hydrogène

Hyzon Motors annonce une commande de 1.000 bus à hydrogène
Créée il y a quelques semaines à peine par le fabricant de piles à combustible Horizon Fuel Cell Technologies, Hyzon Motors, par la voix de son PDG George Gu, a annoncé la signature d’un protocole d’accord portant sur la fourniture de 1.000 bus électriques 12 mètres à PAC H2 assemblés aux Etats-Unis.

50 premiers exemplaires

L’identité du client n’a pas été révélée à ce stade. Il a juste était indiqué que les 50 premiers exemplaires seraient livrés dans les 12 mois qui suivront la signature du contrat officiel. Un tel volume de véhicules lourds est inhabituel pour une entreprise encore en cours de constitution, annonçant tout juste un prochain emménagement de son centre d’ingénierie à New York et l’ouverture d’un site en Australie.

La proximité du 1er avril aurait pu faire croire à un canular, si la maison mère Horizon Fuel Cell Technologies n’était pas une entreprise fondée il y a presque 20 ans et déjà habituée à des commandes pour fournir de gros volumes de piles à combustible.

3 modèles

Sur son site Internet, Hyzon Motors indique que ses bus électriques à pile hydrogène, disponibles à la précommande pour « la plupart des marchés mondiaux », seront assemblés sur 3 bases différentes : 12 mètres à 2 ou 3 essieux, et 18 m avec articulation. Une longueur de 9 mètres est aussi mentionnée ailleurs sur le site.

Au choix également 3 puissances de piles à hydrogène : 60 kW (224 cellules) uniquement pour les modèles 12 m, 80 kW (298 cellules) pour les 2 dimensions, et 100 kW (372 cellules) pour les bus 18 m. Toutes avec une densité volumétrique de puissance de 5,7 kW par litre. Avec une température interne de fonctionnement comprise entre 65 et 85°C, ces PAC H2 peuvent être exploitées sur une plage externe de -20 à 75°C. Deux minutes suffisent à ambiance normale afin que les piles soient opérationnelles. Un délai qui peut grimper à plus de 10 minutes lorsqu’il gèle.

Caractéristiques manquantes

L’abondance de données concernant les piles hydrogène rappelle que Hyzon Motors a été créé par un fabricant de PAC. Pour le reste du groupe motopropulseur, c’est en revanche très flou. Rien n’est indiqué sur le site concernant la puissance du ou des moteurs, ni sur la capacité énergétique de la batterie tampon embarquée.

Quelques équipements sont précisés, tels qu’un système de freinage d’urgence, un régulateur de vitesse adaptatif, l’assistance au départ dans la voie de circulation. Hyzon Motors se félicite en outre de monter sur ses poids lourds (en option ?) un système de récupération énergétique (KESS = Kinetic Energy Suspension System) alimenté par le jeu de la suspension.

Utilitaires légers et camions

La production des premiers bus H2 devrait débuter à la fin de la présente année 2020, tout comme l’assemblage de camions 6-150 tonnes pour lesquels des PAC H2 spécifiques jusqu’à 370 kW de puissance sont annoncées. Des utilitaires légers, du fourgon au minibus, devraient ensuite compléter le catalogue de Hyzon Motors. Après une dizaine de minutes d’avitaillement en hydrogène, les bus devraient bénéficier d’une autonomie supérieure à 500 kilomètres. Elle serait de 800 km avec les utilitaires légers.