Partenaires premium
Air Liquide
ADEME PACA

JR East, Hitachi et Toyota vont développer des trains hybrides à hydrogène

JR East, Hitachi et Toyota vont développer des trains hybrides à hydrogène
La Compagnie des chemins de fer du Japon oriental (JR East), Hitachi, et Toyota Motor Corporation ont conclu un accord de collaboration pour le développement de véhicules ferroviaires hybrides propulsés grâce à une pile à combustible et à des batteries de stockage de l’électricité. Premiers tests prévus en mars 2022.
 
JR East possède les technologies de conception et de fabrication des trains, Toyota maîtrise la pile à combustible (notamment grâce à l’expérience acquise via le SUV Mirai et l’autobus Sora) et Hitachi conçoit déjà des trains hybrides. Voilà qui semble prometteur et heureusement car les délais pour la mise sur les rails du HYBARI (HYdrogen-HYBrid Advanced Rail vehicle for Innovation) sont extrêmement ambitieux puisque programmés en mars 2022.


 
Au coeur de ce nouveau véhicule, un dispositif désormais éprouvé sur d’autres projets. En complément d’une charge initiale, l'hydrogène stocké dans un réservoir (capacité 51 litres) alimente la pile à combustible et subit une réaction chimique avec l'oxygène de l'air, pour charger la batterie de stockage du circuit principal et en prolonger l’autonomie. Un surplus d’électricité est aussi récupéré via le freinage régénératif. Alimentant quatre moteurs électriques de traction de 95 kW chacun, l’électricité ainsi produite devrait conférer à ce train, constitué de deux rames, une autonomie de 140 kilomètres, pour une vitesse maximale de 100 km/h.
 
Un projet de plus qui s’inscrit dans la démarche mondiale de décarbonation des transports, où le train, combiné à l’hydrogène, apparaît comme une alternative fiable aux modes de déplacements actuels essentiellement consommateurs d’énergies fossiles.