Partenaires premium
Air Liquide
ADEME PACA

Rétrofit : Retrofuture ouvre son département hydrogène

Rétrofit : Retrofuture ouvre son département hydrogène
Jeune startup spécialiste du rétrofit de véhicules anciens, Retrofuture annonce la création de sa division hydrogène. Prévoyant une dizaine de prototypes d’ici fin 2021, l’entreprise compte notamment convertir deux modèles mythiques de Citroën : la DS et le HY.
 
Officiellement autorisé depuis la publication d’un arrêté début avril, le rétrofit inspire de nombreuses sociétés. Si la plupart d’entre elles s’orientent vers les solutions électriques à batteries, d’autres choisissent la voie de l’hydrogène. Alors qu’e-Neo planche sur le développement de poids-lourds à pile à combustible, Retrofuture annonce des travaux similaires dans le domaine des véhicules légers.
 
Installé en région Occitanie, territoire précurseur de l’écosystème hydrogène, Retrofuture va en premier lieu lancer un bureau d’étude interne. Celui-ci sera chargé de mettre au point une dizaine de prototypes d’ici 2021. Pour marquer le coup, l’entreprise prévoit notamment de convertir deux modèles emblématiques de la gamme Citroën : la DS et le HY.


 
« Nous n’avons pas attendu le plan hydrogène du gouvernement pour lancer la réflexion d’un département hydrogène. L’enjeu est désormais de taille et il est temps de se lancer. Le choix de la région Occitanie, qui se place en véritable moteur et ambassadrice de l’hydrogène en France, est pour nous évident. Notre but est de nous positionner en tant qu’acteur majeur du secteur hydrogène en Occitanie et de le développer, en y associant les sociétés, startups et collectivités clés du territoire » explique Arnaud Pigounides, fondateur de l’entreprise.

Ambitionnant de lancer la commercialisation de ses premiers kits d’ici à fin 2021, Retrofuture prévoit d’écouler 1000 véhicules rétrofités d’ici à fin 2023.