Toyota veut faire rouler ses voitures à l'hydrogène liquide

Toyota veut faire rouler ses voitures à l'hydrogène liquide
Toyota a pour projet de tester une voiture à hydrogène liquide lors de courses d'endurance qui auront lieu cette année. Le constructeur japonais souhaite ainsi optimiser les fonctionnalités des technologies liées à ce carburant.

Toyota continue ses recherches autour du moteur à combustion hydrogène avec des travaux axés sur le milieu de la compétition. Après le succès d'une première série d'essais en endurance avec de l'hydrogène gazeux sur les Corolla H2 et Yaris h2, le groupe nippon s'intéresse à l'hydrogène liquide.

"Nous souhaitons relever le défi de maintenir l'hydrogène liquide à -253 °C", révèle ses représentants. "Cette forme d'hydrogène est avantageuse. Elle permet à la fois de doubler le kilométrage d'un véhicule et d'utiliser des stations d'approvisionnement beaucoup moins encombrantes."

En septembre dernier, Toyota a formé un groupe constitué d'une trentaine d'experts qui travaille sur le développement de ce projet de véhicule à zéro émission.


Premiers essais

"Notre nouvelle voiture à hydrogène liquide a débuté sa phase d'essais à la fin du mois d'octobre. Aujourd'hui, nous sommes passés des tests technologiques à un véhicule productible en série", affirme Koji Sato, le directeur de la marque.

Outre les challenges inhérents à cette forme d'hydrogène, l'équipe de Toyota effectue plusieurs recherches pour concevoir des réservoirs d'hydrogène liquide souples et légers destinés aux voitures particulières.



Annonces