Train à hydrogène : première sortie pour le Siemens Mireo Plus H

Train à hydrogène : première sortie pour le Siemens Mireo Plus H
Associé à la Deutsche Bahn, Siemens a présenté un premier prototype de son train à hydrogène Mireo Plus H. Destiné aux lignes régionales, il entamera ses premiers essais en 2023.

En retard sur son concurrent français Alstom, Siemens avance sur l’hydrogène. En partenariat avec l’opérateur ferroviaire allemand Deutsche Bahn, le conglomérat allemand a dévoilé le jeudi 5 mai dernier un premier prototype du Mireo Plus H, un train à hydrogène intégré à H2goesRail, un projet financé à hauteur de 13,74 millions d’euros par le ministère allemand des Transports.

800 km d’autonomie

Aussi puissant que son homologue électrique, le train à hydrogène développé pour le projet H2goesRail offre une puissance de traction de 1,7 MW et peut atteindre 160 km/h de vitesse maximale.

Configuré en train à deux voitures, il annonce une autonomie allant jusqu’à 800 kilomètres avec un plein d’hydrogène. Une version à trois voitures dotée d’une autonomie de 1000 km est également à l’étude.



Mise en service en 2024

Le Mireo Plus H commencera ses essais dans la province de Bade-Wurtemberg dès 2023. Sa mise en exploitation avec des passagers interviendra l’année suivante, en 2024, sur une ligne régulière reliant Tübingen, Horb et Pforzheim où il remplacera un train diesel. « Environ 120 000 kilomètres de service ferroviaire régulier sont prévus. L'itinéraire est particulièrement adapté aux tests, avec une fréquence et une topographie typiques du service régional » explique le communiqué de Siemens.

L'hydrogène sera produit à Tübingen par Deutsche Bahn à partir d'électricité verte directement issue des lignes aériennes. Pour l’entretien, le dépôt de maintenance de la DB à Ulm sera spécialement équipé. Le ravitaillement sera assuré par une remorque-citerne mobile.

« Le projet H2goesRail testera non seulement l'utilisation de l'hydrogène pour le rail, mais fera également progresser considérablement la technologie » a déclaré Michael Peter, PDG de Siemens Mobility.