L'UGAP lance son offre de bus à hydrogène

L'UGAP lance son offre de bus à hydrogène
La centrale d’achat public Ugap a intégré à son offre 2021 trois modèles de bus à hydrogène. De quoi faciliter les démarches d’achat des collectivités.
 
Alors que les collectivités sont désormais tenues de tenir un quota d’au moins 50 % de véhicules faibles émissions lors de l’achat ou du renouvèlement de leurs flottes d’autocars et de bus, l’Ugap muscle son offre dans le domaine des énergies alternatives. Déjà constituée de 9 modèles électriques et 6 modèles GNV, l’offre de bus vert de la centrale d’achat public est désormais complétée par des modèles fonctionnant à l’hydrogène.

Safra et Vanhool sélectionnés par l'Ugap

Lancée il y a plusieurs mois, la consultation de l’Ugap a permis de sélectionner trois modèles de bus à hydrogène.

Les deux premiers sont issus de la société française Safra. Il s’agit en fait des déclinaisons 10 et 12 mètres du Businova H2. Doté d’un moteur électrique de 250 kW, le bus à hydrogène de Safra associe un pack batterie de 132 kWh à une pile à combustible. Fournie par le français Symbio, celle-ci s’alimente à partir de réservoirs capables de stocker jusqu’à 30 kilos d’hydrogène à 350 bars de pression. En matière d’autonomie, Safra promet plus de 350 km avec une plein. Pour le constructeur tricolore, cette sélection au sein du catalogue Ugap est une nouvelle victoire. En juillet dernier, Safra intégrait déjà l’offre de bus hydrogène de la Centrale d'Achat du Transport Public (CATP).


 
Le troisième et dernier modèle de la nouvelle offre hydrogène de l’Ugap est issu de la société belge Vanhool. Configuré en 12 mètres, celui-ci embarque une pile à combustible de 83 kW. Plus modeste, la batterie n’embarque que 24 kWh. De quoi laisser plus de place à la partie hydrogène. Alimenté par cinq réservoirs de 322 litres de capacité chacun, le Vanhool A330 FC dispose d’une autonomie de 350 km.