Voiture à hydrogène : Toyota a produit plus de 10.000 Mirai

Voiture à hydrogène : Toyota a produit plus de 10.000 Mirai
Pionnier de la mobilité hydrogène, Toyota vient d’annoncer la production du 10.000ème exemplaire de la Toyota Mirai.  

Lancée en 2015, la berline à hydrogène nippone est produite au sein de l’usine de Motomachi, à Toyota City au Japon, et considérée comme la voiture à hydrogène la plus vendue au monde.

Si les volumes restent faibles, Toyota monte progressivement en puissance. Après avoir produit 700 exemplaires de sa berline la première année, la marque en a fabriqué 2.000 en 2016 avant d’atteindre l’année suivante son rythme de croisière de 3.000 unités. Ciblant principalement les marchés où l’infrastructure de ravitaillement est suffisament développée, Toyota vend aujourd’hui la Mirai au Japon, aux Etats-Unis ainsi que dans plusieurs pays européens, dont la France.



Montée en puissance

Pour Toyota, la Mirai actuelle n’est que la première étape d’un vaste plan visant à démocratiser la voiture à hydrogène.

A la fin du mois d’octobre, le groupe nippon présentera au salon de l’automobile de Tokyo la seconde version de sa berline. Celle-ci devrait gagner en efficience, en autonomie mais aussi en habitabilité en passant de 4 à 5 places.

Annoncée comme moins chère que sa devancière, elle marquera surtout une nouvelle accélération de la production, l’objectif du constructeur étant de parvenir à multiplier ses volumes de production par dix pour atteindre 30.000 unités/an. A cette fin, le constructeur prévoit d’étendre dès 2020 les capacités de production des usines de Honsha et Shimoyama qui assurent respectivement la production des piles à combustible et des réservoirs.