Bientôt des réservoirs plats pour stocker l'hydrogène ?

Bientôt des réservoirs plats pour stocker l'hydrogène ?
Constitué de BMW, Bosch, Hexagon Purus et Testnet Engineering, le consortium FlatHyStor travaille sur un réservoir plat permettant de stocker l'hydrogène. Les premiers prototypes de ce réceptacle à haute pression (700 bars) seront développés d'ici fin 2022.

Le challenge de ce projet, financé à hauteur de 6 millions d'euros par le gouvernement allemand, est le suivant : réussir à intégrer des réservoirs d'hydrogène dans l'espace normalement prévu pour les batteries des voitures électriques. Pour y parvenir, ces réceptacles à haute pression aujourd'hui cylindriques doivent adopter une forme plus plate.

Dans la Toyota Mirai, par exemple, un grand réservoir d'hydrogène est placé dans le sens de la longueur sous la console centrale et d'autres sont installés transversalement sur l'essieu arrière. Dans le SUV Hyundai Nexo, deux réservoirs sont placés transversalement sous la banquette arrière et le troisième est positionné sous le coffre, derrière l'essieu. Chacun de ces réceptacles possède un diamètre d'environ 30 cm (contre 11 cm pour les batteries de voitures électriques les plus plates !).

Une mise en commun de différentes expertises

Au sein du consortium, Hexagon Purus se chargera du développement de bouteilles d'hydrogène à haute pression adaptées et d'une structure d'intégration pour le véhicule qui les accueillera. A ce stade, on ne connaît pas le modèle sur lequel sera intégrée la technologie. Certaines rumeurs parlent du SUV iX5 Hydrogen développé par BMW... un choix logique étant donné que le constructeur est partenaire du projet. Bosch fournira les vannes des réservoirs et les régulateurs de haute pression. La société Testnet Engineering validera quant à elle les composants.

Annonces