Camions électriques ou hydrogène : le Royaume-Uni veut comparer les deux solutions

Camions électriques ou hydrogène : le Royaume-Uni veut comparer les deux solutions
Le Royaume-Uni va lancer une étude comparative, dotée d'un budget de plus 230 millions d’euros, pour déterminer le meilleur moyen de décarboner le secteur du transport de marchandises. Poids-lourds à batteries rechargeables ou camions à pile à combustible, le gouvernement britannique veut accompagner le bon choix et ainsi faciliter la transition vers des flottes décarbonées.
 
Outre-Manche, le gouvernement de sa gracieuse majesté a décidé de se donner les moyens de son objectif de fret à zéro émission d'ici à 2050, qui passe notamment par l’interdiction de vente de camions de moins de 26 tonnes à carburant fossile à partir de 2035. Pour faciliter le choix des industriels du transport, il vient d’annoncer le financement, à hauteur de 230 millions d’euros, d'un programme de démonstration comparatif de trois ans visant à déterminer si les piles à combustible ou les batteries alimentées à l'hydrogène constituent la meilleure solution zéro émission pour les poids lourds.
 
Objectif : « déployer des centaines de poids lourds à émissions nulles dans tout le pays et économiser de l'argent, grâce aux coûts d'exploitation globaux des véhicules verts, moins élevés que ceux des véhicules à essence et diesel équivalents. Des livraisons plus efficaces permettront aux entreprises de transport de maintenir le prix des marchandises à un niveau bas et de protéger les clients contre la hausse des coûts ».

Batteries ou pile à combustible ?

 Camions électriques 100 % à batteries ou alimentés par une pile à combustible, les deux solutions ont leurs partisans ; chacune avec des arguments recevables. En début d'année, une étude réalisée par l'Institut Fraunhofer, en Allemagne, révélait que l'hydrogène n'était pas susceptible de jouer un rôle majeur pour les camions en raison des coûts plus élevés que les batteries, bien que moins émissive de gaz à effet de serre. Le constructeur suédois de camions Scania a semblé prendre fermement parti pour les camions électriques à batteries en janvier 2021, lorsqu'il a déclaré que l'utilisation de l'hydrogène pour les véhicules lourds « sera limitée, car il faut trois fois plus d'électricité renouvelable pour alimenter un camion à hydrogène qu'un camion électrique à batterie ».
 
Mais les partisans de l’option hydrogène, comme Craig Knight, PDG de Hyzon Motors, affirment que les réseaux électriques ne seront pas en mesure de faire face à la charge d’un grand nombre de poids-lourds à batteries. Même chez Scania, une première série de vingt camions à pile à combustible va être construite et l’on reconnaît que « dans certaines opérations et régions géographiques où les véhicules électriques à batteries ne sont pas optimaux, les véhicules électriques à pile à combustible seront utilisés ».
 
Les futures expérimentations et démonstrations devraient donc permettre de recueillir des éléments d’évaluation, y compris sur les besoins en termes d’infrastructures de ravitaillement et de recharge nécessaires pour mener à bien la transition vers un fret à zéro émission d'ici à 2050.
 

Annonces