Partenaires premium
Air Liquide
ADEME PACA

Camions à hydrogène : vers une standardisation des stations d'avitaillement

Camions à hydrogène : vers une standardisation des stations d'avitaillement
Un groupe d’entreprises pionnières de la filière hydrogène a signé un protocole d’entente afin de standardiser l’avitaillement des camions dans les stations.

L’hydrogène ne représente encore qu'une goutte d’eau dans l’océan de véhicules thermiques et reste inexistant dans le transport routier. Si les projets ne manquent pas pour accélérer son développement, la standardisation entre les différents acteurs de la filière est cruciale pour le développement de la filière.

Cinq grands entreprises du secteur, Air Liquide, Nikola Motor, Nel, Shell et Toyota ont ainsi signé un premier protocole d’accord. Le groupe vise spécifiquement l’avitaillement en hydrogène pour les semi-remorques type 35 tonnes, aussi appelés « Classe 8 » aux États-Unis.

Unifier l’équipement des stations et poids-lourds

Pour permettre une standardisation, le consortium ambitionne des équipements compatibles entre les véhicules et les stations. Les équipementiers sont ainsi appelés à participer à ce projet concernant « les buses à hydrogène, les réceptacles de réservoirs, les tuyaux et dispositifs de sécurité ».

Les poids lourds meneurs de l’hydrogène routier

Si la voiture particulière suit la voie de l’électrique, le monde du fret routier s’intéresse de plus en plus à la solution de l’hydrogène. Nikola a été le premier constructeur à l’envisager promettant jusqu’à 1.200 km d’autonomie sur le Tre pour l’Europe, suivi par Toyota et son projet « Portal » en Californie. 

Selon l'Hydrogen Roadmap, rapport sur le futur de la filière hydrogène, les camions devraient figurer parmi les premiers véhicules hydrogène à arriver massivement sur nos routes. Les projections parlent de 2030 à 2035 pour une viabilité économique face au diesel, pour représenter plus d’une vente sur 3 à l’horizon 2050.