Corée du Sud : un tramway à hydrogène pour Ulsan

Corée du Sud : un tramway à hydrogène pour Ulsan
La ville coréenne d'Ulsan et Hyundai Rotem ont signé un protocole d'accord pour produire et tester les premiers tramways à hydrogène du pays. Objectif, si l’essai est concluant, construire quatre lignes urbaines, pour un total de 48 kilomètres, avec notamment une première tranche de 25 kilomètres d’ici 2027.
 
Hyundai est un des constructeurs les plus engagés dans le développement de véhicules à hydrogène, suivant en cela la doctrine gouvernementale. Dans le domaine automobile,  le Nexo est la figure de proue de cet engagement. Avec sa filiale Hyundai Rotem, le constructeur coréen a développé des savoir-faire importants dans le domaine ferroviaire, et l’accord avec la ville d’Ulsan va lui permettre de tester, en conditions réelles, un premier tramway à hydrogène.
 
Testés sur une ligne de 4,6 kilomètres, actuellement inutilisée, les premiers prototypes conduiront aussi à la mise en place de l’écosystème complet nécessaire à leur fonctionnement :  modernisation des infrastructures et des systèmes de signalisation, création des stations de recharge d'hydrogène. Selon Hyundai Rotem, le fait de pouvoir livrer à la fois les tramways à hydrogène et les stations de recharge lui permettra d'identifier les problèmes éventuels avant le début de l'exploitation et ainsi de bâtir un plan de maintenance plus efficace.
 

Un tramway qui rejettera de l’air pur !

Comme tous les véhicules à pile à combustible, les nouveaux tramways d’Ulsan ne produiront que de l'eau, mais en plus ils seront équipés de filtres à air capables de purifier environ 800μg de particules par heure et de libérer 107,6 kg d'air propre. Une technologie similaire a déjà été installée sur la voiture à hydrogène Hyundai Nexo. En termes de performances, ceux-ci  devraient pouvoir atteindre une vitesse maximale de 70 km/h, pour une autonomie de 150 kilomètres, avec une seule charge de leur pile à combustible de 95 kW.
 
Au total, ce sont prés de 850 millions d’euros que la ville d’Ulsan prévoit d’investir dans son projet de tramway à hydrogène. Prés de 48 kilomètres de lignes devraient être réalisées, dont plus de la moitié d’ici 2027.

Annonces