Cummins confirme son investissement massif dans l'hydrogène

Cummins confirme son investissement massif dans l'hydrogène
Le motorisate américain Cummins réitère son engagement massif dans le moteur à combustion d’hydrogène mais aussi les piles à combustible. Trois axes forts de développement ont été soulignés : investissements dans la production d’hydrogène vert, poursuite de la R & D pour la partie motorisation et renforcement de ses positions dans la distribution et le stockage.
 
« Cummins est à la pointe du développement de solutions de puissance depuis plus de cent ans, et nous continuons à faire preuve de leadership dans le secteur en développant une gamme variée de chaînes cinématiques durables - l'hydrogène jouant un rôle clé. Notre objectif est de nous concentrer sur la chaîne de valeur complète de l'hydrogène pour favoriser la durabilité et permettre une adoption plus rapide », vient d’annoncer Alison Trueblood, directrice exécutive de Cummins Europe, lors du salon international IAA (l’un des plus importants dans le domaine de l’automobile et des transports), qui se tient à Hanovre (Allemagne) du 20 au 25 septembre.
 
Une prise de position qui n’est pas anodine tant l’image de Cummins est associée aux gros moteurs diesels (même si depuis plusieurs années le motoriste investit le champ de l’hydrogène et même du gaz naturel).
 
Autour de la production d’hydrogène vert Cummins poursuit sa marche en avant et construit une nouvelle usine d'électrolyseurs à membrane échangeuse de protons (PEM) en Espagne, qui abritera l'assemblage et le test de systèmes pour environ 500 MW/an et qui sera extensible à plus de 1 GW/an. Cette nouvelle unité viendra rejoindre les quelque 600 électrolyseurs déjà déployés dans une centaine de pays.


 

Les réservoirs de stockage sont des éléments clés des moteurs à hydrogène

Son rapprochement dans une entreprise commune avec NPROXX, leader mondial du stockage d'hydrogène à haute pression pour les applications fixes et mobiles, doit permettre à Cummins d’accélérer le développement de réservoirs et d’en faciliter l’intégration par les équipementiers. C’est un élément essentiel car, quel qu’en soit l’usage, l’hydrogène doit être comprimé à très haute pression dans de faibles volumes pour répondre aux exigences du cycle d'utilisation des véhicules. Les premiers réservoirs de stockage d'hydrogène haute capacité à 700 bars de pression, produits avec NPROXX, sont en cours de test sur un prototype propulsé par Cummins.
 
Du coté des moteurs à combustion d’hydrogène, la gamme Cummins s’élargit encore avec le X15H destiné aux poids lourds jusqu'à 44 tonnes de PTAC. Présenté sur le concept H2-Ice à Hannovre (photo en tête d'article), celui-ci est doté d’une puissance maximale de 530 ch (395 kW) et d’un couple maximal de 2.600 Nm. En parallèle, le motoriste s’est aussi engagé dans le développement d’une pile à combustible (pour l’instant uniquement disponible pour des moteurs à module simple de 135 kW et double de 270 kW).






 

Annonces