Cummins teste un moteur à combustion à l'hydrogène

Cummins teste un moteur à combustion à l'hydrogène
Leader du moteur diesel en Amérique du Nord, Cummins se lance dans le développement d’un moteur à combustion alimenté à l’hydrogène. Le motoriste poursuit ainsi ses recherches dans le secteur des carburants non-fossiles. En complément des expérimentations menées autour de la pile à combustible, via Hydrogenics rachetée en 2019, Cummins espère ainsi ouvrir une nouvelle alternative aux carburants pétroliers tout en exploitant sa maîtrise des moteurs à explosion.
 
Pour Cummins, le moteur à combustion interne (dit à explosion) n'est pas mort. Selon le motoriste, les moteurs classiques alimentés à l’hydrogène « offrent aux équipementiers et aux utilisateurs finaux l'avantage de l'adaptabilité, en continuant à utiliser des chaînes cinématiques mécaniques familières avec une intégration du véhicule et de l'équipement reflétant celle des groupes motopropulseurs actuels ».
 
Comme de l’essence ou du gasoil (ou presque), l’injection d’hydrogène dans de bonnes conditions permet de déclencher l’explosion génératrice d’énergie qui met ainsi en mouvement l’ensemble de la chaîne cinétique. Comme le souligne Srikanth Padmanabhan, membre de la direction, « cela nécessite d’utiliser des moteurs équipés des dernières technologies pour améliorer la densité de puissance, réduire la friction et améliorer l'efficacité thermique, pour éviter les limitations de performance et les compromis d'efficacité typiques associés à la conversion des moteurs diesel ou au gaz naturel au carburant hydrogène ». Les premiers test réalisés dans le domaine par Cummins sont prometteurs.
 
Cette perspective est particulièrement intéressante, car elle permet de convertir des moteurs existants sans obérer la charge utile ou l’autonomie du véhicule ; la densité énergétique élevée de l'hydrogène offrant des possibilités de stockage de gaz embarqué facilement intégrables. De plus, les moteurs à hydrogène peuvent utiliser de l'hydrogène vert, n’émettant alors quasiment plus CO2 et rejetant de faibles niveaux de NOx.
 
Compte-tenu  des investissements prévus dans la production d'hydrogène renouvelable à l'échelle mondiale Cummins semble bien placé pour prendre une place de choix sur le marché du transport : soit par ses motorisations à pile à combustible, soit par ses futurs moteurs à explosion alimentés à l’hydrogène.