EasyJet veut faire carburer ses avions à l'hydrogène

EasyJet veut faire carburer ses avions à l'hydrogène
La compagnie aérienne EasyJet et le constructeur Rolls-Royce vont coopérer sur une recherche de solutions permettant de propulser des avions de manière durable.

Cette étude, qui commencera en janvier 2022 et finira au plus tard en 2024, se focalisera sur des solutions énergétiques bas-carbone et à zéro émission de type électrique et hydrogène destinées aux avions commerciaux. Elle évaluera l'efficacité et les coûts de la production, du transport et du stockage de ces carburants alternatifs. Pour mener à bien leurs recherches, EasyJet et Rolls-Royce solliciteront les expertises de plusieurs acteurs de l'industrie tels que des aéroports, des fournisseurs d'énergie ou encore des régulateurs de la sécurité aérienne.

Des carburants à haut potentiel

"Notre firme souhaite s'orienter vers des vols à zéro émission", a déclaré récemment David Morgan, directeur des opérations aériennes chez EasyJet. "L'électricité et l'hydrogène présentent un grand potentiel pour les compagnies aériennes de type "court-courriers" comme EasyJet. Nous avons donc hâte de débuter ces recherches avec Rolls-Royce pour accélérer la décarbonisation de notre secteur."

"Ces carburants durables constituent déjà une solution de remplacement", assure quant à lui Jason Ash, responsable du développement des produits chez Rolls-Royce. "Ils impacteront fortement la décarbonisation de l'aviation et permettront d'atteindre le zéro carbone d'ici 2050. Nous sommes ravis de coopérer avec EasyJet dans les mois qui viennent pour accroître notre compréhension des systèmes de propulsion électriques-hydrogènes et de leur exploitation au sein de l'industrie aéronautique."

Annonces