IPCEI hydrogène : quels sont les dix projets financés par le gouvernement ?

IPCEI hydrogène : quels sont les dix projets financés par le gouvernement ?
Retenus en tant que Projets importants d'intérêt européen commun (PIIEC ou IPCEI en anglais), dix projets français liés à la chaine de valeur de l’hydrogène vont recevoir 2,1 milliards d’aides publiques.
 
Indépendants des différents appels à manifestation lancés par l’ADEME, ces projets IPCEI pourront bénéficier de financements publics allant au-delà des limites habituellement imposées par la réglementation. Sur les 15 projets français présentés à l’Europe, 10 ont été validés dans le cadre de Hy2Tech, premier volet des IPCEI.



 
« Nous avons besoin d’une énergie compétitive, durable, souveraine. Alors, au croisement des transitions énergétique et industrielle, se trouve l’hydrogène.
Avec l’hydrogène, nous pourrons décarboner massivement notre économie, y compris les secteurs les plus consommateurs comme la sidérurgie ou la mobilité lourde » a déclaré la Première Ministre lors de son discours.
 
Au total, 2,1 milliards d’euros d’aides publiques vont être débloquées par le gouvernement pour soutenir la filière industrielle française de l’hydrogène.


 

IPCEI Hy2Tech : les 10 projets retenus

Alstom

Alstom décroche une subvention pour un plan hydrogène articulé autour de 3 innovations structurantes :
  • le développement de briques à hydrogène,
  • le développement d’une locomotive de manœuvre à hydrogène
  • le développement d’un wagon générateur à pile à combustible hydrogène de forte puissance pour le fret

Arkema

Leader des Matériaux de spécialités, Arkema sera financé dans le cadre du projet M2H2 visant au développement puis aux premiers déploiements industriels de matériaux durables (polymères et composites) de haute performance permettant de produire, stocker, transporter et utiliser l’hydrogène pour la mobilité.
 

Elogen

Société du groupe GTT, Elogen va bénéficier de 86 millions d’euros pour un projet scindé en deux parties.
 
D’une part, il vise à accroître l’intensité de sa R&D pour développer des stacks innovants d’électrolyseurs à membranes échangeuses de protons (PEM) ainsi que leurs composants. D’autre part, il vise à construire et mettre en route, à Vendôme (Loir-et-Cher), une usine permettant la production en masse de ces stacks.
 

Faurecia

Faurecia reçoit 213 millions d’euros dans le cadre de son projet Historhy Next consistant à développer et industrialiser deux générations de réservoirs d’hydrogène gazeux légers en fibre de carbone ainsi qu’une génération de réservoir permettant de stocker de l’hydrogène sous forme cryogénique.
 
A terme, l’usine de Faurecia à Allenjoie (France) produira plus de 100.000 réservoirs par an. Le début de la production aura lieu en 2024.
 
« Cette subvention confirmée par le gouvernement Français, qui s’ajoute aux près de 300 millions d’euros déjà investis depuis 2017 par Faurecia dans la mobilité hydrogène, nous permet de consolider notre position de leader européen en étant présents sur 75% de la chaîne de valeur » a réagi Patrick Koller, Directeur Général de Faurecia.
 

Genvia Hy2Tech

Genvia Hy2Tech sera financé pour la production d’électrolyse et de piles à combustible performantes et à prix compétitifs.

Hyvia

Coentreprise française créée en juin 2021 entre Renault Group et Plug, Hyvia sera accompagnée pour développer l’industrialisation en France de véhicules utilitaires à hydrogène et de piles à combustible.
 
Le projet va permettre la mise sur le marché de fourgons à hydrogène destinés à une clientèle professionnelle et institutionnelle, en démarrant dès le second semestre 2022
 

John Cockerill

John Cockerill sera accompagné pour réaliser le design d’un électrolyseur alcalin de grande capacité et l’industrialisation de sa fabrication.
 
La phase industrielle du projet doit permettre la production européenne d’électrolyseurs à grande échelle, soit une capacité de 1 GW par an d’ici 2030, en commençant par 350 MW/an en 2023.
 

McPhy

McPhy recevra une aide publique de 114 millions d’euros pour le déploiement d’une gigafactory visant à produire à grande échelle des électrolyseurs alcalins de nouvelle génération.
 
Le site de Belfort a été pré-selectionné par McPhy pour l’implantation de ce projet de Gigafactory. La décision finale d’investissement pour ce projet de Gigafactory sera prise prochainement par McPhy, après la contractualisation des termes de la mise à disposition de l’aide publique avec Bpifrance.

Plastic Omnium

Plastic Omnium sera accompagné pour la création de la plus grande usine de fabrication de réservoirs sur son site de Compiègne.

Symbio

Symbio sera financé dans le cadre du projet industriel Hymotive visant à accélérer la production de masse de ses systèmes de piles à combustible de dernière génération à Saint-Fons, et en développant et en industrialisant une nouvelle génération de piles à combustible plus performante et plus économique.
 
La première ligne de production verra le jour dès fin 2023 dans la Gigafactory de Saint-Fons (Région Auvergne Rhône-Alpes).


 

D’autres projets bientôt financés

 
Ces 10 projets ne constituent que la première vague des financements IPCEI validés par la France.
 
En cours d’instruction, la seconde vague « HY2Use » devrait permettre de financer d’autres Projets importants d'intérêt européen commun (PIIEC) au cours des mois à venir.

Annonces