Partenaires premium
Air Liquide
ADEME PACA

PPE 2023-2028 : quelles ambitions pour la mobilité hydrogène ?

PPE 2023-2028 : quelles ambitions pour la mobilité hydrogène ?
Présenté le 25 janvier dernier, le projet de Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE) qui fixe la politique énergétique française pour les 10 prochaines années et place l’hydrogène comme un vecteur reconnu de la transition énergétique.
 
Soumis à consultation d’ici à son adoption définitive, le projet de PPE reprend en grande partie les chiffres annoncés par le « plan hydrogène » présenté par Nicolas Hulot en juin 2018.
 
Dans le domaine des stations, il fixe un objectif de 100 stations à hydrogène à travers le territoire d’ici à 2023. D’ici à 2028, l’objectif ciblé est 400 à 1000 stations.
 

Jusqu’à 5000 utilitaires à hydrogène

En termes de véhicules, la PPE annonce des objectifs centrés sur le transport de marchandises avec un objectif de 5000 utilitaires légers et 200 poids lourds d’ici à 2023. A horizon 2028, l’ambition passe de de 20.000 à 50.000 utilitaires légers et de 800 à 2000 poids-lourds.
 
Egalement cité, le taux d’hydrogène décarboné devra atteindre 10 % en 2023 puis 20 à 40 % en 2028.
 
  2023 2028
Utilitaire 5000 20.000 à 50.000
Poids-Lourds 200 800 à 2000
Taux d’hydrogène décarboné 10 % 20 à 40 %
 

Des moyens à mettre en œuvre

« Si les objectifs du Plan national hydrogène sont bien inscrits dans la PPE, nous restons néanmoins vigilants concernant le budget associé » souligne l’AFYPHAC, l’association française de la mobilité hydrogène.

« Les technologies sont matures et la baisse continue des coûts des technologies hydrogène depuis quelques années permet d’envisager des modèles économiques viables » insiste-t-elle.