Voiture hydrogène : clap de fin pour la Honda Clarity Fuel Cell

Voiture hydrogène : clap de fin pour la Honda Clarity Fuel Cell
Honda arrêtera cette année la production de sa berline à pile à combustible Clarity Fuel Cell. Une décision motivée par les mauvais résultats du modèle.

Un petit tour et puis s’en va. Lancée en catimini en 2018 et réservée à une poignée de marchés, la Honda Clarity à hydrogène s’apprête déjà à tirer sa révérence. Ce mardi 15 mai, le constructeur annoncé qu’il mettra fin cette année à la production de sa voiture à pile à combustible. Une décision que le constructeur justifie par les faibles volumes de ventes du modèle, écoulé à seulement 1 900 exemplaires dans le monde depuis son lancement.

Animée par un moteur électrique de 130 kW et alimentée par deux réservoirs hydrogène de 700 bars, la Honda Clarity Fuel Cell embarquait près de 6 kilos d'hydrogène. De quoi offrir près de 600 km d'autonomie avec un plein. 

Au sein de la marque, la Clarity n’est pas le seul modèle à faire les frais de cette réduction de gamme. Sur son offre thermique, Honda prévoit également d’arrêter la fabrication de sa berline haut de gamme Legend et de son grand SUV Odyssey. Pour le constructeur, qui vise un objectif de ventes zéro émission d’ici 2040, il s’agit de recentrer ses activités vers les modèles les plus rentables.

Compte tenu de ses ambitions en matière d’électrification, il n’est toutefois pas impossible que Honda revienne à la voiture hydrogène d’ici quelques années. Mais le constructeur attendra sans doute que le réseau d’avitaillement s’étoffe et que l’hydrogène et ses composants deviennent plus compétitifs avant de réinvestir le marché.