Toyota va lancer un premier camion porteur à hydrogène

Toyota va lancer un premier camion porteur à hydrogène
Associé à Isuzu, Hino et CPJT, Toyota va développer un premier camion léger à pile à combustible. Le premier prototype entrera en service début 2023.

Au Japon, les synergies autour de l’hydrogène se multiplient. Déjà engagés dans le développement commun de moteurs à combustion hydrogène pour les véhicules lourds, Isuzu, Toyota, Hino et CPJT viennent d’annoncer un nouveau partenariat dans le domaine des camions légers à pile à combustible.

Communément utilisés pour des activités de distribution, les camions légers, dits « porteurs », sont souvent équipés de systèmes de réfrigération et de congélation gourmands en énergie et peuvent parcourir de longues distances sur une seule et même journée, le tout avec des besoins en dispositifs de ravitaillement rapide. « L'utilisation de la pile à combustible est considérée comme efficace dans de telles conditions de fonctionnement » ont déclaré les partenaires dans un communiqué commun.

Les partenaires travailleront également sur d’autres typologies de véhicules, notamment les chariots élévateurs.

L’union fait la force

Comme pour le précédent accord, les quatre constructeurs mettront leur expérience en commun afin de définir les véhicules les plus adaptés au marché de masse.

Selon les quatre partenaires, le premier modèle issu du partenariat sera introduit sur le marché début 2023. Encore à l’état de prototype, il sera testé par différents partenaires dans les environs de Tokyo et au sein de la préfecture de Fukushima.

Annonces