EKPO : Plastic Omnium et Elringklinger lancent leur coentreprise

EKPO : Plastic Omnium et Elringklinger lancent leur coentreprise
Annoncée fin 2020, la coentreprise EKPO Fuel Cell Technologies est désormais opérationnelle. Associant ElringKlinger et Plastic Omnium, la nouvelle structure compte atteindre 10 à 15 % du marché des piles à combustible d’ici 2030.

Dans le domaine de l’hydrogène, l’heure est aux alliances. Alors que Daimler et Volvo viennent de formaliser la création de Cellcentric, c’est au tour d’ElringKlinger et de Plastic Omnium d’officialiser la création d’une nouvelle structure dédiée à l’industrialisation de piles à combustible.

Détenue à 60 % par ElringKlinger et à 40 % par Plastic Omnium, la coentreprise EKPO Fuel Cell Technologies fait suite à un premier accord conclu en octobre 2020. Spécialisée dans la conception et l’industrialisations de piles à combustible pour tous types d’applications liées à la mobilité, la nouvelle structure concentrera en premier lieu ses efforts sur les véhicules commerciaux et les bus avant de s’attaquer au marché des voitures particulières.

« Nous nous réjouissons qu’EKPO commence dès aujourd’hui ses opérations. Il existe un potentiel de marché énorme dans l’hydrogène, qui conforte notre objectif d’un chiffre d’affaires en 2030 compris entre 700 millions d’euros et 1 milliard » chiffrent Laurent Favre et Dr. Stefan Wolf, directeurs généraux des deux sociétés mères. Le management de la nouvelle structure sera assuré par trois directeurs généraux :
  • Armin Diez (58 ans), précédemment en charge de l’activité pile à combustible d’ElringKlinger, devient responsable des opérations.
  • Julien Etienne (43 ans), issu de Plastic Omnium New Energies, a pour charge de diriger les ventes, le marketing et la gestion des programmes.
  • Dr. Gernot Stellberger (40 ans), en charge de la stratégie, des fusions-acquisitions et de l’innovation chez ElringKlinger, prend également la responsabilité des finances et de la stratégie d’EKPO
Dans le cadre l’accord, Plastic Omnium acquiert aussi le contrôle d’ElringKlinger Fuelcell Systems Austria GmbH (EKAT), filiale autrichienne d’ElringKlinger spécialisée dans les systèmes à hydrogène intégrés.

Jusqu’à 10 000 piles à combustibles par an

Sur le plan industriel, EPKO dispose déjà d’un site pour assurer sa production. Installé au sein de l’usine allemande de Dettingen, celui-ci sera progressivement modernisé. Ses capacités de production seront également augmentées pour mieux suivre la demande.

Souhaitant atteindre une part de marché dans les piles à combustible de 10% à 15% en 2030, EPKO compte y produire jusqu’à 10 000 piles à combustible par an.