Pour MAN, l'hydrogène ne peut pas rivaliser avec l'électrique

Pour MAN, l'hydrogène ne peut pas rivaliser avec l'électrique
Avec pour objectif de vendre 50 % de camions zéro émission d'ici à 2030, MAN estime que l’hydrogène ne sera pas en mesure de concurrencer l’électrique dans le domaine du transport routier.
 
L’utilisation de l’hydrogène dans la mobilité fait régulièrement débat. Alors que certains constructeurs y croient dur comme fer, d’autres sont beaucoup plus sceptiques quant à l’avenir et au potentiel de la technologie. C’est le cas du patron de MAN. Dans une interview accordée au magazine espagnol Expansion, Alexander Vlaskamp, le patron de la marque a ainsi indiqué que l’hydrogène ne pourrait pas rivaliser efficacement avec les camions électriques à batteries.
 
« C'est une chose d'avoir la technologie et une autre chose que la technologie soit viable. L' hydrogène vert n'est pas disponible pour le transport et cela n'a aucun sens de passer du diesel à l'hydrogène si la source d'énergie n'est pas durable » a-t-il justifié, estimant que l’hydrogène vert sera en premier lieu nécessaire à l’industrie.
 

Un TCO défavorable

Au-delà de la disponibilité de l’hydrogène vert, la problématique du coût est également pointée du doigt par le constructeur.  
 
« Aujourd'hui, on ne peut pas acheter de l'hydrogène pour moins de 13 ou 14 euros, et ce n'est pas vert.  Ce n'est pas une question de croire ou de ne pas croire, c'est une question de chiffres. Il est impossible de rivaliser avec la technologie électrique à batteries. Le coût total de possession (TCO) sera toujours plus favorable dans les véhicules électriques » a-t-il insisté.

Pour MAN, l'électrique est beaucoup plus avantageux que l'hydrogène
 

Une position qui pourrait évoluer

Si le patron de MAN semble fermement opposé à l’utilisation de l’hydrogène dans la mobilité, le constructeur a déjà engagé plusieurs projets et prévoit notamment de tester des camions à pile à hydrogène.
 
« Seulement pour tester notre hypothèse » justifie le patron de la marque. « Nous pourrions utiliser l’hydrogène pour les transports en 2035, mais seulement s’il y a suffisamment d’hydrogène vert au juste prix et si l’infrastructure nécessaire est en place » a-t-il averti !

En attendant, le constructeur semble s’intéresser fortement au moteur à combustion hydrogène. Il y a quelques semaines, sa filiale MAN Engines présentait un nouveau bloc de 500 chevaux conçu pour le machinisme agricole et les engins lourds tout-terrain.
 
 
A la recherche de partenaires pour vos projets hydrogène ?
Bureaux d'étude, motoristes, opérateurs, fabricants, organismes de formation... retrouvez tous les acteurs de l'hydrogène dans notre marketplace.
Découvrir la marketplace



Vous avez aimé cet article ? Ne manquez pas les suivants en vous abonnant à H2 Mobile sur Google News ou en nous suivant sur Linkedin.

Annonces