Partenaires premium
Air Liquide
ADEME PACA

Nikola Motor futur acteur majeur du marché du camion à hydrogène ?

Nikola Motor futur acteur majeur du marché du camion à hydrogène ?
Les camions à hydrogène sont reconnus comme étant particulièrement prometteurs tant d’un point de vue  environnemental que sur le volet économique. Basée à Phoenix, en Arizona, Nikola Motor souhaite s’imposer comme un acteur majeur de ce marché naissant et développe une gamme de trois camions qui devraient être commercialisés courant 2022. Une ambition que détaille Trevor Milton, patron et fondateur de la marque.
 
"Nous ne vous livrons pas simplement le camion. Nous fournissons le carburant pour  1,6 millions de kilomètres. Si vous choisissez Nikola, nous fournirons à la station d’hydrogène tout le carburant dont vous aurez besoin pendant sept ans, sans frais supplémentaires. Personne d'autre ne fait ça ", a expliqué Trevor Milton patron qui a lancé Nikola Motor en 2014. 

L’argument économique n’est pas le seul que fait valoir Milton. Il est convaincu, et a su convaincre, que si de grandes entreprises travaillent également sur les véhicules utilitaires à hydrogène, que les principales innovations ne viendraient pas de celle-ci. La force de Nikola Motor face aux poids-lourds du secteur ? Milton ne s’embarrasse pas de détails : « Nous avons construit les camions à partir de rien afin qu'il n'y ait pas de limite. Tout à bord est abordé différemment : pneus, roues, balais d'essuie-glace, service prolongé, maintenance et garantie comprises. L'idée est de réduire le coût total de possession à celui d'un diesel. "Au final les camions Nikola seront plus légers que les véhicules thermiques, avec une autonomie comparable pour un temps de rechargement en combustible de 15 à 20 minutes. Ils disposeront par ailleurs de 1000 chevaux de puissance, de freins à disque pneumatiques sur les six roues et de moteurs électriques sur les quatre roues arrière.
 
Si la référence au diesel est évidente, puisque la majorité des flottes sont ainsi équipées, la véritable concurrence, pour Milton, vient des véhicules rechargeables électriques, préoccupations environnementales obligent. Le responsable de Nikola Motor reconnaît qu’actuellement les systèmes à pile à combustible sont moins efficaces que les solutions à batterie électrique, mais précise immédiatement que « le développement  actuel des batteries au lithium est favorisé par le travail des enfants ».
 
Et même si les camions à hydrogène ont également besoin de grosses batteries, il affirme que « le moteur électrique est le moteur du futur. La façon dont nous stockons l'énergie doit changer. Nous devons trouver un moyen, comme des ultracondensateurs ou d’autres solutions, d’économiser de l’énergie sans détruire des biens rares. Ensuite, le prix baissera suffisamment pour que nous puissions atteindre notre objectif. "
 
De plus, "la seule chose qui puisse être utilisée et réutilisée indéfiniment est l'eau et l'hydrogène. C'est pourquoi nous avons choisi la voie de l'hydrogène", a déclaré Milton.  Sur le long terme, la technologie à l'hydrogène est très avantageuse. Alors qu’un camion électrique alimenté par des batteries coûte 200.000 dollars, Nikola Motor veut vendre ses camions à hydrogène 150 000 dollars. Trois modèles sont en cours de développement, dont l’un spécialement conçu pour le marché européen : le Nikola Tre, annoncé avec une puissance de 373 kW (507 ch) à 746 kW (1014 ch) et une autonomie de 500 à 1 200 kilomètres. Pour honorer sa promesse de fourniture d’hydrogène (sept ans ou 1,6 millions de kilomètres) Nikola a donc aussi prévu de construire des stations à hydrogène dans toute l'Europe.