Stations hydrogène : en Chine, les ambitions se heurtent à la réalité

Mis à jour le 03.04.2024 à 10:46
Stations hydrogène : en Chine, les ambitions se heurtent à la réalité
La Chine a construit, à ce jour, 354 stations-service hydrogène, un chiffre bien en deçà des objectifs et qui rend irréalisable la mise en fonction des 1 200 programmées initialement pour 2025. A l’origine de ce retard, des coûts plus élevés que prévu et des difficultés de certification des stations avant exploitation. Un retard à l'allumage qui risque de donner un coup de frein au marché chinois du véhicule à pile à combustible.
 
Le marché chinois des voitures et camions à pile à hydrogène est en plein développement et stimule la demande de stations de ravitaillement en hydrogène (HRS : Hydrogen Refuelling Station). C’est en anticipation de cette mécanique inéluctable que le gouvernement chinois avait prévu la mise en fonction de 1 200 HRS d'ici à 2025.

Or, à la lumière de l’étude menée par Interact Analysis, à fin 2023, ce sont uniquement 354 stations hydrogène (50 sont en cours de construction) qui sont en exploitation. Toutes les provinces et municipalités de Chine (hors Tibet) en possèdent une et le rythme de création des points d’avitaillement s’est considérablement accru : ce sont plus de 80 stations qui sont entrées annuellement en service entre 2020 et 2023 (avec notamment quelques provinces (Shandong, Zhejiang, Hebei et Jiangsu) très actives dans le domaine. Mais cela reste insuffisant !
 
Le rythme des constructions de stations-service hydrogène s’est accru depuis 2020
 

Le ratio véhicules/stations-hydrogène construites à un énorme impact sur le marché

Conséquence de cette situation, le « ratio véhicules/HRS » varie considérablement d’une région à l’autre, et cela risque de se traduire par un développement territorial inégalitaire de l’accès au véhicule hydrogène. Ainsi, 13 provinces et municipalités possèdent plus de 10 stations hydrogène et représentent 80 % du parc actuel.

Avec de grosses disparités : la province du Guangdong est en tête avec 68 stations (centralisées dans les villes de Foshan et de Guangzhou), tandis que le Shandong, le Zhejiang, le Hebei, le Jiangsu et le Hubei comptent tous plus de 20 stations.

Si, au niveau national, le « ratio véhicules par HRS » est de 58, un certain nombre de provinces sont bien en deçà (le Zhejiang, le Jiangsu, le Hubei, la Mongolie intérieure et le Sichuan). Sans surprise, ce sont celles où les constructions ont été les plus dynamiques ces dernières années : dans ces provinces, le nombre de stations à hydrogène est en avance sur le taux de déploiement de véhicules à pile à hydrogène ; rendant ainsi beaucoup plus aisé le ravitaillement.
 
Plus le ratio véhicules/HRS baisse, plus l’accès à une station hydrogène est facilité
 

Un objectif 2025 hors d'atteinte

L’impact sur le développement du marché du véhicule à hydrogène est immédiat. Ainsi, en 2023, le Hebei et le Shandong ont connu une croissance exponentielle des immatriculations de véhicules utilitaires à pile à combustible (chacune compte, désormais, plus de 1 000 véhicules immatriculés).

L’enjeu, pour le gouvernement chinois, est donc d’accélérer le déploiement de stations hydrogène sur son immense territoire, s’il veut tenir ses objectifs de conversion d’une partie des flottes automobiles et poids-lourds à l’hydrogène. Certes, l’objectif de 1 200 HRS d’ici 2025 semble bien mal engagé, mais le régime de Pékin connaît les leviers pour donner un coup d’accélérateur à la filière : accompagner financièrement les opérations de construction actuellement sévèrement pénalisée par l’explosion des coûts, et rendre plus efficace son administration pour la délivrance de certificats de conformité avant exploitation.


 
A peine 30 % du nombre de stations hydrogène prévu pour 2025 est construit
 
 



A la recherche de partenaires pour vos projets hydrogène ?
Bureaux d'étude, motoristes, opérateurs, fabricants, organismes de formation... retrouvez tous les acteurs de l'hydrogène dans notre marketplace.
Découvrir la marketplace



Vous avez aimé cet article ? Ne manquez pas les suivants en vous abonnant à H2 Mobile sur Google News ou en nous suivant sur Linkedin.
Annonces