Bientôt des quotas d'hydrogène pour le transport maritime ?

Bientôt des quotas d'hydrogène pour le transport maritime ?

Une coalition constituée de fournisseurs d'énergie, de compagnies maritimes et d'ONG demande à l'UE d'instaurer un quota d'hydrogène pour le transport maritime.

En 2021, la Commission européenne, a proposé une loi sur les carburants de transport maritime pour favoriser l'usage de carburants marins alternatifs (Fuel EU Maritime). Malheureusement, celle-ci ne garantit pas la compétitivité des e-carburants durables et risque de promouvoir des carburants non durables plus abordables.

Cette alliance, qui regroupe des noms connus tels que Siemens Energy, Ballard Power Systems Europe, T&E, Hexagon Purus et Cummins Marine, appelle donc le Parlement européen à améliorer sa proposition en y introduisant un quota minimum de 6 % de carburants à base d'hydrogène vert d'ici à 2030.



"Actuellement, les e-carburants durables sont trop onéreux par rapport aux alternatives telles que les biocarburants ou le GNL fossile", explique Delphine Gozillon, responsable du transport maritime durable chez T&E. "Cela freine les investissements dans les usines d'hydrogène, les infrastructures de ravitaillement portuaires et la construction de navires à zéro émission. Toutefois, en mettant en place ce quota, nous encouragerons les entreprises à investir dans les carburants propres destinés au transport maritime."

La coalition appelle également l'UE à déployer des points de ravitaillement en hydrogène dans les ports européens. Selon elle, outre les bénéfices environnementaux, ces modifications offriront d'importantes possibilités économiques.

La lettre adressée par la coalition peut être consultée en suivant ce lien




Vous avez aimé cet article ? Ne manquez pas les suivants en vous abonnant à H2 Mobile sur Google News ou en nous suivant sur Linkedin.

Annonces