Daimler et Linde s'associent pour l'avitaillement en hydrogène liquide

Daimler et Linde s'associent pour l'avitaillement en hydrogène liquide
Linde et Daimler Truck viennent d’officialiser un accord visant à développer conjointement une solution d’avitaillement en hydrogène liquide pour les camions à pile à combustible du constructeur.

S’il nous parait aujourd’hui encore lointain, l’hydrogène liquide pourrait rapidement investir le monde de la mobilité. Déjà utilisée à bord des fusées, cette version liquéfiée de l’hydrogène dispose d’une densité énergétique bien supérieure à celle de son équivalent gazeux. Une solution qui intéresse Daimler. Présenté sous forme de concept en septembre, le futur camion GenH2 fera appel à la technologie et offrira une autonomie de l'ordre de 1000 kilomètres. L’ambition est belle mais tout reste néanmoins à faire, qu’il s’agisse de concevoir les réservoirs ou de travailler sur des solutions d’avitaillement dédiées. C’est sur ce second point que Linde et Daimler viennent d’officialiser un rapprochement.

Concurrent allemand d’Air Liquide, Linde va travailler avec Daimler pour concevoir un nouveau procédé d’avitaillement pour l’hydrogène liquide. Le sujet est complexe car il faut conserver le carburant à -253 degrés Celsius tout en évitant tout retour de gaz ou évaporation (boil-off) sur la station mais aussi lors des procédures de ravitaillement. Des enjeux finalement plus ou moins similaires à ceux rencontrés sur le GNL, équivalent liquide du gaz naturel.

Selon Daimler, le processus développé par Linde « ne nécessitera pas de communication complexe entre la station-service et le camion pendant le ravitaillement ». De quoi simplifier la conception des stations. A ce stade, Daimler ne fournit aucun détail sur la maintenance et le contrôle du système qui seront probablement des procédures à définir lors des différentes phases de développement du projet.

Premier site pilote en 2023

Selon le calendrier communiqué par les deux partenaires, le premier avitaillement en hydrogène liquide devrait avoir lieu en 2023 sur une station pilote qui sera déployée en Allemagne. De quoi préparer l’arrivée du premier camion à hydrogène liquide de Daimler, annoncé pour l’horizon 2025. 

Tout au long de leurs travaux, Daimler et Linde comptent travailler en toute transparence, l’objectif étant de partager leur expérience et leur savoir avec d’autres industriels. Une façon de faire avancer la filière et de faciliter la mise en place normes communes indispensables à son développement en Europe et dans le reste du monde.

« La pile à combustible à base d'hydrogène est une technologie d'importance stratégique », déclare Sven Ennerst, membre du conseil d'administration de Daimler-Truck AG responsable du développement, des achats et de la région Chine. « Grâce à notre collaboration avec Linde en tant qu'expert en technologie de ravitaillement en hydrogène, nous souhaitons accroître la viabilité et l'acceptation dans l'industrie des camions à pile à combustible à base d'hydrogène. Le nouveau procédé peut encore améliorer les nombreux avantages qu'offre l'hydrogène liquide ».