Partenaires premium
Air Liquide
ADEME PACA

Daimler - Volvo : vers une alliance pour le développement de camions à hydrogène ?

Daimler - Volvo : vers une alliance pour le développement de camions à hydrogène ?
Daimler Truck AG et le groupe Volvo, deux entreprises importantes du secteur des véhicules utilitaires, envisagent de créer une société commune. Objectif :  développer et commercialiser des systèmes de piles à combustible destinés, entre autres, aux poids-lourds.

« Le transport et la logistique font bouger le monde, alors que dans le même temps, les besoins en la matière continuent de croître. Un transport véritablement neutre en CO2 ne sera possible qu'avec une chaîne de traction électrique, l'énergie pouvant provenir de deux sources : soit de batteries, soit de la conversion de l'hydrogène en électricité à bord du véhicule. Les piles à combustible sont une solution décisive pour les camions utilisés pour le transport lourd à longue distance», a déclaré Martin Daum, membre du conseil d'administration de Daimler Truck AG. Fort de cette analyse, le directoire de Daimler est entré en négociation avec Volvo pour créer une entreprise commune de développement des piles à combustible dans le secteur du transport routier.
 
La nouvelle entité indépendante et autonome, valorisée à 1,2 milliard d’euros et possédée pour moitié par chacune des parties, devrait proposer dans la seconde moitié de la décennie, des véhicules utilitaires lourds à pile à combustible dédiés au transport longue distance.  Preuve du réel engagement du constructeur allemand, celui-ci a annoncé son intention de regrouper toutes ses activités actuelles liées à l’hydrogène dans la nouvelle société.

Daimler a déjà acquis une expertise dans le domaine des piles à combustible par le biais de sa filiale Mercedes-Benz Fuel Cell ; la synergie développée avec Volvo devrait permettre de réduire les coûts de développement et d’accélérer l'introduction sur le marché de systèmes de piles à combustible.
 
Si les deux sociétés mènent à terme la création d’une telle coentreprise, elles montreraient qu'elles croient vraiment à l’avenir de la Pac à hydrogène pour les véhicules commerciaux. « Pour que cette vision devienne réalité, il faudra que d'autres entreprises et institutions soutiennent également ce développement, notamment pour mettre en place l'infrastructure nécessaire en matière de carburants» nuance M. Lundstedt, Pdg de Volvo. Une déclaration qui fait écho au récent communiqué de l'ACEA qui appelait à un déploiement significatif des infrastructures hydrogène à destination des poids-lourds en Europe.