Partenaires premium
Air Liquide
ADEME PACA

Ecosse : bientôt 15 autobus à impériale à hydrogène à Aberdeen

Ecosse : bientôt 15 autobus à impériale à hydrogène à Aberdeen
Les 15 bus à pile à combustible, commandés l'an dernier par la ville écossaise d'Aberdeen, ne seront finalement livrés qu’au printemps 2020. A l’origine de ce retard, le dépôt de bilan du constructeur Wrightbus, heureusement repris ensuite.
 
« Aberdeen est à l'avant-garde du développement de technologies vertes et notre engagement innovant continu envers l'hydrogène nous place véritablement sur la carte mondiale... Nous sommes vraiment fiers d’être la première ville au monde avec des véhicules à double étage à hydrogène, et nous avons hâte de les voir sur les routes de la ville. » A l’enthousiasme de Jenny Laing, conseillère co-dirigeante du conseil municipal d'Aberdeen, a rapidement succédé l’inquiétude de ne jamais voir les « double decker » témoins de l’esprit pionnier et écoresponsable de la ville écossaise.
 
Le constructeur Wrightbus qui devait initialement livrer les autobus en 2019 a déposé le bilan quelques mois à peine après la prise de commande. C’est finalement Bamford Bus Company qui, ayant repris les opérations commerciales et les actifs de Wrightbus, va mener le marché jusqu’à son terme et livrera les autobus à impériale tant attendus au printemps 2020.  Après une première phase de test, ils entreront en service cet été, notamment sur les lignes les plus fréquentées  de la régie publique de transport First Aberdeen (19 et X27).
 

Bus urbains à hydrogène : les initiatives se multiplient

Le véhicule retenu est le Wrightbus Streetdeck FCEV avec des piles à combustible Fcmove-HD, fabriqués par la société canadienne Ballard Power Systems. D’un coût unitaire d’environ 600.000 euros, ce bus à hydrogène a été développé dans le cadre du projet JIVE financé par l'Union Européenne en lien avec H2 Bus. Ce consortium qui réunit Everfuel, Wrightbus, Ballard Power Systems, Hexagon Composites, Nel Hydrogen et Ryse Hydrogen a pour objectif de fournir aux grandes villes européennes 1000 bus à hydrogène et l'infrastructure nécessaire.
 
Si Wrightbus a été le premier constructeur a proposer des autobus à impériale, il a depuis été rejoint par ADL, illustrant la prochaine maturité d’un marché où même les niches commencent à être pourvues de modèles à piles à combustible. Alors que les technologies liées à l’hydrogène deviennent économiquement plus abordables, les sociétés de transports publics prennent conscience des avantages importants qu’elles apportent et les initiatives se multiplient. Le mois dernier, aux États-Unis, le comté d'Orange a dévoilé une nouvelle flotte de dix bus hydrogène à Santa Ana. En janvier, Auxerre a chargé le constructeur français Safra de lui livrer cinq bus à pile à combustible d'ici fin 2020.