Hydrogène : cette étude invite les aéroports à investir sans tarder

Hydrogène : cette étude invite les aéroports à investir sans tarder
Cabinet basé au Texas, Jacobs Engineering Group vient de publier une étude baptisée Airports as Catalysts for Decarbonisation ("Les Aéroports en tant que Catalyseurs de la Décarbonisation").

Basée sur le rapport FlyZero de l'Aerospace Technology Institute, cette étude approfondie suggère que les aéroports doivent investir au plus vite dans des infrastructures avant la commercialisation des premiers avions à hydrogène prévue vers 2030.

L'étude de Jacobs permet d'établir trois scénarios distincts concernant l'approvisionnement et le stockage de l'hydrogène au sein des aéroports : une livraison d'hydrogène liquide effectuée par des camions, l'usage d'un gazoduc d'hydrogène avec liquéfaction sur place et, enfin, l'utilisation de l'électrolyse pour une production d'hydrogène dans l'aéroport. Selon l'étude, le premier scénario serait moins coûteux que les deux autres.

Agir le plus rapidement possible !

"Pour être prêts à temps, les exploitants et les propriétaires d'aéroports doivent s'associer dès aujourd'hui à des entreprises locales et à d'autres opérateurs de transport pour mettre en place une infrastructure de ravitaillement adaptée aux futurs avions à hydrogène", affirme Andrew Gibson, directeur des solutions globales pour l'aviation chez Jacobs.




Aller plus loin :


Annonces