MAN veut fabriquer des moteurs à hydrogène pour le secteur maritime

MAN veut fabriquer des moteurs à hydrogène pour le secteur maritime
L'allemand MAN s’est investi dans le projet « HydroPoLEn » qui vise à développer des moteurs à hydrogène pour les bateaux. Associée à de nombreux partenaires, la filiale du groupe Volkswagen espère ainsi élargir son champ d’intervention pour devenir un acteur incontournable de la motorisation à injection d’hydrogène.
 
« L'hydrogène joue un rôle clé dans la stratégie de MAN Energy Solutions et constitue la base des carburants sans carbone tels que l'hydrogène lui-même et l'ammoniac, ainsi que du carbone synthétique. carburants neutres comme le méthane et le méthanol... De plus, dans notre gamme de moteurs, l’hydrogène joue un rôle majeur. Après le lancement de nos moteurs à 25 % d’hydrogène, un moteur à hydrogène pur est la prochaine étape logique pour nous ». Alexander Knafl, responsable de la R&D quatre temps chez MAN Energy Solutions, résume clairement la stratégie de MAN : acteur majeur dans les groupes propulseurs à combustibles fossiles pour poids lourds et bateaux, la société veut conserver son leadership dans la cadre la décarbonation des transports.
 
Si le fabricant allemand s’est d’abord concentré sur les motorisations pour le secteur routier, il vient désormais de rejoindre le consortium «HydroPoLEn»  qui vise à « transformer les systèmes de propulsion au sein du transport maritime et à développer des technologies clés telles que les systèmes d'injection d’hydrogène ».
 
Réunissant Carnival Maritime GmbH (croisiériste), le fournisseur de composants Tenneco Inc., MAN, mais aussi des instituts de recherche  (WTZ Roßlau gGmbH, NMA TUM), le partenariat doit favoriser l'innovation, l'échange de connaissance et la recherche multidisciplinaire ; garantissant le développement rapide d'un concept robuste répondant au marché.
 
Outre les défis liés au processus de combustion, le projet abordera également l'efficacité et la durabilité des moteurs, les questions de sécurité et les principales étapes concernant l'intégration de la technologie dans les navires.
 
Si la prise en compte de l’ammoniac comme carburant alternatif n’est pas totalement exclu du champ des recherches, MAN reste convaincu que l’hydrogène reste le plus prometteur. Ce qu’a rappelé Christian Kunkel, responsable du développement de la combustion, R&D quatre temps chez MAN Energy Solutions : « l'hydrogène et l'ammoniac sont de loin les deux carburants sans carbone les plus prometteurs, avec l'avantage que leur combustion ne produit absolument aucune émission de CO2. Cependant, l’hydrogène peut être produit à partir d’énergie verte et d’électrolyse – hydrogène vert – ou à partir de gaz naturel et de stockage de captage de carbone, connu sous le nom d’ hydrogène bleu ; les deux méthodes de production sont neutres pour le climat et contribueront à la décarbonation du transport maritime ».
 




A la recherche de partenaires pour vos projets hydrogène ?
Bureaux d'étude, motoristes, opérateurs, fabricants, organismes de formation... retrouvez tous les acteurs de l'hydrogène dans notre marketplace.
Découvrir la marketplace



Vous avez aimé cet article ? Ne manquez pas les suivants en vous abonnant à H2 Mobile sur Google News ou en nous suivant sur Linkedin.
Annonces