Le premier pick-up à hydrogène de Toyota roule déjà

Le premier pick-up à hydrogène de Toyota roule déjà
Toyota a atteint une étape importante dans le développement de la version à pile à hydrogène du pick-up Hilux avec la mise à l'essai des premiers démonstrateurs.

Sur la dizaine de véhicules construits par le constructeur à Derby, au Royaume-Uni, cinq sont actuellement soumis à des tests routiers afin d’en évaluer le fonctionnement, la sécurité et les performances. Les cinq prototypes restants seront utilisés dans des démonstrations auprès des clients et des médias. Quelques exemplaires seront notamment présents lors des prochains Jeux olympiques et paralympiques, à Paris.



Jusqu’à 600 km d’autonomie

Extérieurement, le Toyota Hilux à pile à combustible conserve les mêmes dimensions que les versions thermiques de dernière génération. En format cabine supplémentaire, il mesure 5 325 mm de long, 1 855 mm de large et 1 810 mm de haut. 

Le système de pile à hydrogène utilisé à bord du Toyota Hilux à hydrogène est basé sur la technologie de la Toyota Mirai, qui développe 128 kW de puissance. Le pick-up à hydrogène de Toyota revendique une autonomie allant jusqu'à 600 km avec un plein. L’hydrogène est stocké dans trois réservoirs 700 bars. Chacun contient 2,6 kg d’hydrogène, soit 7,8 kg au total. Placé sur l'essieu arrière, le moteur développe 134 kW de puissance et 300 Nm de couple.

Comme sur la Mirai, une batterie vient réaliser le complément de puissance. En technologie lithium-ion, celle-ci est positionnée dans le pont de chargement arrière, au-dessus des réservoirs d'hydrogène, pour éviter toute perte d'espace au niveau de la cabine. 



Pour rappel, le projet est dirigé par Toyota Motor Manufacturing UK (TMUK) et a obtenu un financement du gouvernement britannique par l'intermédiaire de l'Advanced Propulsion Centre (APC). Ce financement vise à soutenir les dernières étapes de la recherche et du développement, en progressant du concept aux prototypes. L'initiative implique la collaboration de plusieurs partenaires d'ingénierie basés au Royaume-Uni, notamment Ricardo, ETL, D2H et Thatcham Research.

Si le constructeur n'indique pas s'il souhaite commercialiser un jour son Toyota Hilux à hydrogène, il n'est pas le seul à s'intéresser au segment. Chez Stellantis, une version hydrogène du RAM  5500 est dans les cartons avec un lancement attendu à horizon 2027 sur le marché américain. 





A la recherche de partenaires pour vos projets hydrogène ?
Bureaux d'étude, motoristes, opérateurs, fabricants, organismes de formation... retrouvez tous les acteurs de l'hydrogène dans notre marketplace.
Découvrir la marketplace



Vous avez aimé cet article ? Ne manquez pas les suivants en vous abonnant à H2 Mobile sur Google News ou en nous suivant sur Linkedin.
Annonces