Rolls-Royce va tester des moteurs d'avion à hydrogène

Rolls-Royce va tester des moteurs d'avion à hydrogène
Rolls-Royce va débuter prochainement plusieurs essais sur des moteurs d'avions fonctionnant à l'hydrogène. Objectif : intégrer la technologie sur de petits et moyens appareils d'ici à 2030.

Bien implantée dans le domaine de l'aviation avec ses technologies moteur, la firme britannique souhaite explorer les possibilités offertes par l'hydrogène en réalisant différents tests au cours des prochains mois.

Des essais avec Easyjet pour le moteur AE 2100

Les premiers essais prévus par Rolls-Royce consisteront à faire fonctionner son moteur AE 2100 avec de l'hydrogène vert. De puissance moyenne, celui-ci propulse plusieurs avions tels que le Lockheed C130 Hercules. Limités au sol pour commencer, les premiers tests se dérouleront cette année au Royaume-Uni dans le cadre du programme H2ZERO, mené avec Easyjet. 

Alors que Rolls-Royce apportera son expertise dans le développement de moteurs et les systèmes de combustion, easyJet apportera ses connaissances et son expérience opérationnelles. La compagnie aérienne britannique à bas prix investira également directement dans le programme de test. 

"L'objectif du partenariat est de démontrer que l'hydrogène a le potentiel d'alimenter une gamme d'avions à partir du milieu des années 2030" résume le communiqué commun des deux partenaires. 

De l'hydrogène liquide pour le moteur Pearl 15

Un peu plus tard, le constructeur tentera de faire fonctionner un moteur Pearl 15, destiné à l'aviation d'affaires, avec le même carburant. Les essais sur cet appareil, qui propulse les jets privés Bombardier Global 5500 et 6500, auront lieu au sol à Stennis, dans l'État du Mississippi. Pour ces tests, Rolls-Royce utilisera de l'hydrogène liquide refroidi à -253 °C. Ses ingénieurs étudieront notamment la manière dont ce type d'hydrogène alimente les moteurs, les émissions produites par sa combustion et la gestion des températures élevées par ces appareils.


Vers des vols d'essai ?

Le constructeur souhaiterait réaliser par la suite des vols d'essai avec ses moteurs à hydrogène. Pour l'heure, il n'a pas révélé de détails sur cette phase de tests plus avancée.

"Ces tests au sol vont nous permettre d'étudier les possibilités des moteurs d'avions à hydrogène et comment surmonter les problèmes potentiels. Nous voulons démontrer que ce système pourra fournir efficacement et de manière sécurisée de l'énergie aux appareils de petite et moyenne tailles d'ici à 2030", a déclaré Rolls-Royce dans un récent communiqué.



Annonces