Le Mercedes-Benz GenH2 débute ses premiers tests

Le Mercedes-Benz GenH2 débute ses premiers tests
Daimler entame une série de tests du Mercedes-Benz GenH2, futur produit phare de la gamme de poids-lourds à hydrogène du groupe. Les premiers tours d’essai sur piste sont effectués avant une mise à la route prévue d’ici la fin de l’année, des expérimentations clients en 2023 et une production en série courant 2027.
 
« L'entraînement par pile à combustible à hydrogène deviendra indispensable à l'avenir pour le transport routier longue distance neutre en CO2. C'est ce que confirment également nos nombreux partenaires avec lesquels nous travaillons à plein régime pour mettre cette technologie sur la route dans des véhicules de série. En outre, l'engagement clair des régulateurs nationaux et européens en faveur de l'utilisation de l'hydrogène pour le transport routier de marchandises génère un élan considérable. Le soutien politique joue un rôle important pour promouvoir la création d'une infrastructure pour l'hydrogène vert et rendre possible une utilisation économiquement viable des camions à pile à combustible pour nos clients ». Martin Daum, PDG de Daimler Truck AG, est convaincu que l’avenir du transport routier passe par l’hydrogène et il a de grandes ambitions pour le Mercedes-Benz GenH2, pour permettre à Daimler de se positionner efficacement sur ce marché.
 
L'objectif est d'atteindre une autonomie supérieure à 1 000 kilomètres. De plus, les ingénieurs de Daimler Trucks conçoivent le camion GenH2 pour que le véhicule et ses composants répondent aux mêmes exigences de durabilité qu'un Mercedes-Benz Actros conventionnel comparable : 1,2 millions de kilomètres sur la route sur une période de dix ans et un total de 25 000 heures de fonctionnement.



 

Le choix de l’hydrogène liquide plutôt que gazeux

Le GenH2 a donc été entièrement repensé. Pendant ces essais, les développeurs concentrent particulièrement leurs efforts sur le système de pile à combustible, le groupe motopropulseur et tous les systèmes associés tels que l'unité de refroidissement spéciale. Leur poids spécifique et leur position dans le véhicule influent sur les propriétés de maniabilité du camion. Ainsi, les vibrations causées par des routes cahoteuses, par exemple, et surtout par des situations extrêmes, soumettent le camion à pile à combustible à des contraintes différentes de celles des véhicules conventionnels.

Coté alimentation, Daimler Trucks a opté pour l'hydrogène liquide pour sa densité énergétique plus élevée que l'hydrogène gazeux. En permettant ainsi la réduction de la taille des réservoirs et donc leurs poids,  les camions disposent ainsi de plus d'espace de chargement et d'une charge utile plus importante, tout en bénéficiant d’une autonomie plus importante.
 
Constructeur leader dans le secteur du transport routier, avec notamment le Mercedes Actros, son modèle phare, Daimler compte bien garder sa place sur le futur marché du camion à hydrogène.


 


 

Annonces