Moteur hydrogène : Easyjet et Rolls-Royce testent un premier réacteur

Moteur hydrogène : Easyjet et Rolls-Royce testent un premier réacteur
L’essai au sol d’un prototype de réacteur, alimenté par de l'hydrogène vert, par Rolls-Royce et Easyjet confirme que l'hydrogène pourrait être le carburant sans carbone de l'aviation du futur.

La campagne mondiale « Race to Zero », soutenue par les Nations unies, regroupe des entreprises s'engageant à atteindre des émissions nettes de carbone nulles d'ici à 2050. Easyjet et Rolls-Royce l’ont rejointe et se sont associées pour relever le défi.  Grazia Vittadini, un des cadres techniques du motoriste, est lui-même très étonné de la rapidité de mise en œuvre de ce premier essai concluant : « le succès de ce test hydrogène est une étape passionnante. Nous n'avons annoncé notre partenariat avec EasyJet qu'en juillet et nous avons déjà pris un départ incroyable avec cette réalisation historique. Nous repoussons les limites pour découvrir les possibilités zéro carbone de l'hydrogène, qui pourraient contribuer à remodeler l'avenir du vol ».




L'expérimentation a été réalisée au sol, dans un centre d’essais du MoD Boscombe Down (Royaume-Uni), à partir d'un moteur d'avion régional Rolls-Royce AE 2100-A converti à l’hydrogène. L'hydrogène vert utilisé pour les essais a été fourni par l'EMEC (European Marine Energy Centre) et généré à l'aide d'énergies renouvelables (éolienne et usine marémotrice)  produites dans son installation de fabrication d'hydrogène à Eday.

Après l'analyse des données issues de cette première expérience, le partenariat prévoit une série d'autres tests qui aboutiront à un essai au sol en grandeur réelle d'un moteur à réaction Rolls-Royce Pearl 15, avec l'ambition à plus long terme de réaliser des essais en vol.



 

Annonces