Les aides à l'achat d'une voiture à hydrogène

Les aides à l'achat d'une voiture à hydrogène
Si les voitures à hydrogène restent encore plus chères à l’achat que leurs homologues thermiques, différentes aides permettent d’en diminuer le surcoût.

Le bonus écologique de 7 000 €

Mis en place en 2007 à l’issue du grenelle de l’Environnement, le mécanisme du bonus permet de récompenser les véhicules les plus vertueux. Basé sur les émissions de CO2 à l’usage, celui-ci permet à la voiture à hydrogène de bénéficier de l’aide maximale. Pouvant aller jusqu'à 6.000 €, celle-ci est limitée à 27 % du coût d’acquisition toutes taxes comprises du véhicule.

Depuis le 1er janvier 2020, le montant de l'aide attribué est fonction du prix du véhicule. Les barèmes en vigueur sont les suivants : 
  • Moins de 45.000 €, l’aide grimpe jusqu'à 7.000 € pour les particuliers mais est réduite à 5000 €  pour les professionnels
  • Plus de 45.000 € : l'aide se limite à seulement 3.000 €, tant pour les professionnels que les particuliers.
  • Plus de 60.000 € : pour les véhicules hydrogène, l'aide reste maintenue à 3.000 €.
A compter du 1er janvier 2021, l'aide sera réduite à de 1000 €. Idem à compter du 1er janvier 2022. Retrouvez ci-dessous les barèmes des différentes aides accordées par le gouvernement avec les différentes évolutions planifiées par le décret 2020-1526.
 
  Jusqu'au
30 juin 2021
A partir du
1er juillet 2021
A partir du
1er janvier 2022

Moins de 45 000 €
(particuliers)
 
7 000 € 6 000 € 5 000 €

Moins de 45 000 €
(personne morale)
 
5 000 € 4 000 € 3 000 €

Entre 45 000 et 60 000 €
 
3 000 € 2 000 € 1 000 €

A partir de 60 000 €
 
3 000 € 2 000 € 1 000 €
 
En pratique, le montant du bonus écologique est directement déduit de la facture émise par le concessionnaire. Si ce n’est pas le cas, l’utilisateur devra formuler une demande auprès de l’Agence de services et de paiement (ASP) qui gère le versement des aides pour le compte de l’Etat.

La prime à la conversion

En cas de mise à la casse d’un vieux véhicule essence ou diesel, l’utilisateur peut bénéficier d’une prime complémentaire. Cette prime s’applique en cas de mise à la casse d’un véhicule essence antérieur à 1997 ou d’un véhicule diesel mis en circulation avant 2001 (2006 pour les ménages non imposables).

En pratique, cette prime complémentaire s’élève à 2500 euros pour les ménages imposables et peut s’étendre jusqu’à 5.000 euros dans certains cas pour les ménages non-imposables.

Les aides locales

Au-delà des dispositifs nationaux, plusieurs territoires ont mis en place leurs propre mécanisme de soutien. Voici quelques exemples :
  • En Ile de France, les taxis peuvent bénéficier d’une prime de 6.000 euros pour l’achat d’une voiture à hydrogène.
  • En Auvergne Rhône Alpes, une aide allant jusqu’à 12.000 euros est prévue.
  • A Grenoble, une aide allant jusqu’à 5.000 euros est accordée