Voiture électrique VS voiture hydrogène : quelles différences ?

Erreur - La page demandée n'existe pas
Si les deux peuvent être animées par un moteur électrique, voitures hydrogène et voitures électriques sont loin d’être identiques. Explications...

Fonctionnement : des technologies très similaires

En matière d’architecture, voitures électriques et hydrogène partagent bon nombre d’éléments. Le premier est le moteur. Que vous preniez une Renault Megane électrique ou une Toyota Mirai, c’est un moteur électrique qui sert à animer les roues.

Ce qui va changer, c’est la source d’énergie. Alors qu’une voiture électrique repose sur de l’électricité stockée dans des batteries, une voiture hydrogène recourt à un dispositif de stockage à hydrogène haute pression. Ce dernier vient alimenter une pile à combustible qui transforme cet hydrogène en électricité avant de l’envoyer vers le moteur. A préciser que les voitures hydrogène sont également équipées de batteries. Beaucoup plus petites, celles-ci font office de stockage tampon et permettent d’apporter de la puissance supplémentaire au moteur électrique.

Le cas particulier des moteurs hydrogène

Des travaux sont également en cours sur des moteurs dits « à combustion hydrogène ». Souvent dérivés de moteurs thermiques, ces derniers sont testés par plusieurs constructeurs, dont Toyota et Hyundai, et permettent de s’affranchir de la pile à combustible en brûlant directement l’hydrogène. A date, il n’existe pas de voiture à moteur hydrogène commercialisée sur le marché.

Faire le plein : deux procédures très différentes

Au niveau du ravitaillement, il existe de grosses différences entre l’électrique et l’hydrogène.

Sur une voiture électrique, la solution la plus simple est de recharger chez soi. C’est pratique, très économique mais cela demande d’être patient. Pour une batterie de 40 kWh, il faudra attendre près de 20 heures si vous la chargez sur une prise domestique. Il est également possible d’installer une wallbox. Plus puissante, celle-ci réduit ce temps à 10-12 h. Il existe également un réseau croissant de bornes de charge rapide mais là aussi il faudra se montrer patient. Si la charge de 0 à 80 % ne prend que 30 minutes, elle reste beaucoup plus longue qu’un véhicule conventionnel. Avec les différents déploiements orchestrés, notamment sur autoroute, il est toutefois très facile de trouver une borne rapide pour recharger sa voiture électrique.
Pour une voiture hydrogène, faire le plein ne prend que quelques minutes, soit un temps équivalent à celui d’une voiture essence ou diesel. Encore faut-il trouver une station à proximité…

L’autonomie

Si les voitures électriques ont longtemps été pointées du doigt pour leur manque d’autonomie, force est de constater que les progrès réalisés en quelques années sont impressionnants. Alors que les citadines électriques restent limitée à 200 – 250 km (ce qui reste largement suffisant pour l’usage), les modèles de segments supérieurs peuvent désormais parcourir plus de 500 km avec un plein. A titre d’exemple, une Tesla Model 3 annonce 602 km d’autonomie dans sa version Grande Autonomie. Sur l’hydrogène, une Toyota Mirai affiche 650 kilomètres avec un plein et un Hyundai Nexo 666.
 
Modèle Technologie Autonomie (WLTP)
Tesla Model 3 Grande autonomie Electrique 602 km
Hyundai Nexo Hydrogène 666 km
Renault Megane électrique EV60 Electrique 450 km
Toyota Mirai Hydrogène 650 km
Dacia Spring Electrique 250 km
 

Voiture électrique ou hydrogène : laquelle est la meilleure ?

Si vous roulez peu et disposez d’une prise de recharge à domicile, la voiture électrique parait clairement plus adaptée, d’autant qu’il existe désormais une offre particulièrement large sur tous les segments.

L’hydrogène sera sans doute à privilégier pour des usages « intensifs » où des délais d’avitaillement courts sont nécessaires. On pense notamment à certaines professions comme les taxis ou VTC.

Quid des émissions de CO2 ?

Qu’il s’agisse d’une voiture électrique à batteries ou d’une voiture à pile hydrogène, les deux technologies n’émettent aucune émission à l’échappement. En France, elles bénéficient toutes les deux de la vignette « Crit’Air 0 » qui correspond aux véhicules les plus respectueux de l’environnement.

Sur une approche plus globale, en cycle de vie complet, la question fait davantage débat. Les détracteurs de l’hydrogène souligneront qu’en matière de rendement, une pile à combustible est beaucoup moins efficiente qu’une électrique à batteries où les pertes sont minimes (et c’est vrai même si des progrès sont attendus dans les années à venir !). A l’inverse, les opposants au tout électrique vous diront que la production des batteries est très polluante (c’est vrai et l’Europe est en train de revoir les règlements pour mieux encadrer la filière).

La question de l’énergie est également cruciale. Pour que les deux technologies soient véritablement vertueuses, il faut que l’énergie utilisée pour alimenter les véhicules soit renouvelable.

Le prix : hydrogène ou électrique, quel est le moins cher ?

Profitant des économies d’échelle, les voitures électriques sont devenues de plus en plus abordables au fil des années. Aujourd’hui, il est possible d’acquérir certains modèles de voitures électriques à moins de 20 000 € bonus déduit.

A l’inverse, les voitures hydrogène restent encore chères et l’offre très limitée. En France, seules la Toyota Mirai et le Hyundai Nexo sont commercialisés avec des prix de vente qui dépassent les 60 000 euros.
 
Want to promote your activities to a French qualified professional audience?
Join our partners now to secure new business opportunities!
Learn more

Vous avez aimé cet article ? Ne manquez pas les suivants en vous abonnant à H2 Mobile sur Google News ou en nous suivant sur Linkedin.
Annonces