Airbus annonce un moteur à pile à combustible

Airbus annonce un moteur à pile à combustible
Airbus se lance dans le développement d'un moteur d'avion à pile à combustible. Destiné à équiper le démonstrateur A380 ZEROe, ce système de propulsion pourrait être associé à une turbine à moteur à combustion hydrogène.

Le constructeur aéronautique d'origine toulousaine continue d'explorer la solution hydrogène pour ses futurs vols zéro émission. Deux ans après le lancement de son projet ZEROe, l'avionneur a officialisé ce mercredi 30 novembre le développement en interne d'un moteur fonctionnant avec une pile à combustible.

"Les piles à combustible peuvent nous aider à atteindre notre objectif de neutralité carbone", explique Glenn Llewellyn, vice-président de la branche Zero-Emission Aircraft d'Airbus. "Selon nos experts, un moteur doté de cette technologie pourrait alimenter un avion transportant 100 passagers en lui conférant une autonomie d'environ 1000 miles nautiques." (1850 km)





Vers un système hybride ?

L'hydrogène peut servir de source d'énergie pour propulser des avions de deux manières distinctes. Premièrement, par sa combustion dans une turbine à gaz et, deuxièmement, en employant des piles à combustible pour convertir l'hydrogène en électricité afin d'alimenter un moteur à hélice. Airbus étudie actuellement les deux solutions et envisage même de créer un système hybride visant à coupler une turbine à  hydrogène à des piles à combustible à la place de batteries.

Cela fait plusieurs années qu'Airbus étudie le potentiel des systèmes de propulsion à pile à combustible. En octobre 2020, Airbus a ainsi créé Aerostack, une coentreprise avec ElringKlinger, société spécialisée depuis plus de 20 ans dans la conception de piles à combustible. En décembre 2020, le constructeur a aussi présenté le Pod, lequel comprend 6 systèmes de propulsion à hélice amovibles alimentés par des piles à combustible.

En cours d'équipement, le premier démonstrateur, l'A380 MSN1, sera affecté à Toulouse où il sera ravitaillé en hydrogène liquide par une station déployée conjointement par Airbus et Arianegroup.



Annonces