Hydrogène : l'Arabie saoudite veut devenir leader de l'export

Mis à jour le 27.04.2024 à 11:57
Hydrogène : l'Arabie saoudite veut devenir leader de l'export
Photo : FreePik
L'Arabie Saoudite a entamé la construction d'une usine d'hydrogène. Coûtant 5 milliards de dollars, cette installation produira de l' hydrogène vert afin de faciliter la transition vers une énergie propre.

Localisée à Neom, projet de ville futuriste situé dans le désert au nord-ouest de l'Arabie saoudite, cette usine a été commandée par le groupe américain Air Products and Chemicals Inc. Elle disposera d'une capacité de production de 4 gigawatts axée exclusivement sur les énergies éoliennes et solaires. Sa construction suivra les directives de Peter Terium, le responsable de l'énergie et de l'eau de Neom. Celui-ci souhaite commercialiser l'hydrogène sans carbone produit par l'installation d'ici à 2026. "Cette zone désertique est idéale pour la construction de l'usine", a déclaré Peter Terium. "Bénéficiant d'un ensoleillement et d'un vent abondants, elle dispose de suffisamment d'espace pour installer un grand nombre d'éoliennes et de panneaux photovoltaïques."

De fortes demandes à prévoir...

Grâce à ce projet, l'Arabie Saoudite souhaite devenir le plus grand exportateur d'hydrogène au monde avec, selon Terium, de très fortes demandes de la part d'entreprises asiatiques et américaines.

"Cet hydrogène vert connaîtra certainement une concurrence entre l'Europe, le Japon, la Corée du Sud et les USA", a révélé Terium. "Quoi qu'il en soit, nous le vendrons aux clients qui nous offriront le prix le plus élevé."
A la recherche de partenaires pour vos projets hydrogène ?
Bureaux d'étude, motoristes, opérateurs, fabricants, organismes de formation... retrouvez tous les acteurs de l'hydrogène dans notre marketplace.
Découvrir la marketplace



Vous avez aimé cet article ? Ne manquez pas les suivants en vous abonnant à H2 Mobile sur Google News ou en nous suivant sur Linkedin.
Annonces