L'Energy Observer réalise sa première traversée transatlantique

L'Energy Observer réalise sa première traversée transatlantique
Reparti il y a quelques semaines pour un nouveau tour du monde, l’Energy Observer a atteint ce mardi 21 avril la Martinique, bouclant sa première transatlantique depuis Saint-Malo après un parcours d’environ 5000 miles nautiques (9000 km) en totale autonomie énergétique.
 
Parvenu à relayer la Martinique à une vitesse moyenne de plus de 6 nœuds, le navire à hydrogène a pu expérimenter ses nouveaux équipements avec au programme de nouveaux panneaux solaires mais aussi une pile à combustible désormais fournie par Toyota.
 
« C’est un véritable accomplissement pour notre catamaran du futur, qui affiche au compteur environ 5000 milles nautiques parcourus en total autonomie énergétique, son record ! Sans l’hydrogène et l’usage quotidien des piles à combustible, cette traversée aurait été beaucoup plus longue. Aucune panne technique, malgré des conditions parfois extrêmes. Energy Observer prouve toute la fiabilité de son architecture énergétique » a déclaré Marin Jarry, Capitaine en second du navire.
 

Des conditions particulières

Embarqué depuis plus d’un mois à bord du navire, l’équipage était parti avant les mesures de confinement et n'a pu se faire relever comme prévu aux Canaries ou au Cap Vert. Sans pouvoir poser le pied à terre, il a dû être ravitaillé à distance, les vivres étant déposés et isolés d’avance sur le ponton suivant les protocoles de confinement nécessaires.

Annonces