Mercedes va utiliser de l'acier produit avec de l'hydrogène pour ses voitures

Mercedes va utiliser de l'acier produit avec de l'hydrogène pour ses voitures
SSAB, métallurgiste suédois, et Mercedes-Benz viennent de signer un partenariat pour introduire l'acier utilisant de l’hydrogène vert dans la production de véhicules du constructeur allemand dès 2022.
 
Mercedes-Benz a pour objectif d'être prête à passer au tout-électrique (batteries rechargeables ou pile à combustible) d'ici 2030. Véritablement engagée dans la réduction de l’impact environnemental de ses véhicules, la firme prévoit d’étendre la neutralité CO2 à toutes les étapes de leur fabrication (y compris chez ses fournisseurs). L’acier, particulièrement émetteur de gaz à effet de serre au fil de sa production, n’échappe pas à la règle.

SSAB utilisera donc l'hydrogène au lieu du charbon à coke pour fabriquer de l'acier. L’utilisation d’hydrogène pour réduire l'oxyde de fer en fer brut permettra de ramener à un niveau quasi nul les émissions de CO2 dans la fabrication de l’acier. Les deux acteurs n’hésitent pas à parler d’acier « vert »... mais les modes d’approvisionnement de la matière première et l’énergie des opérations de transformation laissent penser que le terme est pour le moins excessif.  

SSAB a déjà exploité une usine pilote pour produire de l'acier sans énergie fossile et annonce vouloir fabriquer à l'échelle industrielle d'ici 2026. Cela passe par la conversion de ses hauts fourneaux d'Oxelösund en fours à arc électrique utilisant la technologie HYBRIT. C’est elle qui permettra de remplacer le charbon par de l'énergie renouvelable et de l'hydrogène. 

Annonces