Partenaires premium
Air Liquide
ADEME PACA

A Toulouse, HyPort valide l'emplacement de sa future station hydrogène

A Toulouse, HyPort valide l'emplacement de sa future station hydrogène
Installée au niveau de l’aéroport de Toulouse-Blagnac, cette future station hydrogène entamera sa construction d’ici quelques semaines. Elle devrait entrer en activité d’ici début 2020.
 
Lancé par la Région Occitanie il y a déjà deux ans, le projet HyPort vise à associer la production d’hydrogène  issu d’énergies renouvelablesà une station de distribution destinée à alimenter les véhicules de la plateforme aéroportuaire de Toulouse. Une station d’avitaillement également ouverte au public et dont la localisation vient d'être validée par les différentes parties prenantes du projet.
 
"Elle sera construite près du portail C de l'aéroport, soit proche de la zone de bus et de fret ", précise Philippe Crébassa, le président du directoire de l'aéroport Toulouse-Blagnac, au quotidien La Tribune de Toulouse.

Membre du comité stratégique d'HyPort et directeur du développement de l'hydrogène au sein de la société Engie Cofely H2 France, Stéphane Arnoux estime que les travaux de la station pourraient débuter en mai ou en juin. De quoi espérer l’inauguration de la station en fin d’année ou début 2020.  

Première étape

En pratique, le déploiement de la station de Blagnac n’est qu’une première étape. Par la suite, la SAS HyPort, officiellement créée en septembre dernier par la région Occitanie et Engie Cofely H2 France, compte dupliquer le modèle sur d’autres territoires.

« La société compte faire, à l'avenir, de l'ingénierie de projet si d'autres plateformes aéroportuaires par exemple se montrent intéressées pour accueillir un tel dispositif » précise Stéphane Arnoux. Au niveau régional, les aéroports de Perpignan et de Tarbes ont déjà fait part de leur intérêt. A l’échelle internationale, l’aéroport londonien d’Heathrow s’est également montré intéressé.

Ambitions régionales

Lauréat de l’appel à projet « Territoires Hydrogène » initié par l’ADEME, le projet HyPort s’inscrit dans un programme beaucoup plus large en faveur de la filière hydrogène. Baptisé Hydeo, celui-ci vise à faire de la région Occitanie un fer de lance de la technologie hydrogène avec un objectif de production de 4 000 GWh d'hydrogène vert à l'horizon 2050.