Voiture hydrogène : en Allemagne, les ventes ont fortement reculé en 2023 !

Voiture hydrogène : en Allemagne, les ventes ont fortement reculé en 2023 !
Sur le plus grand marché automobile d'Europe, les ventes de voitures à hydrogène ont reculé de 70 % au cours de l'année 2023. 

Si les immatriculations de voitures à hydrogène ont légèrement augmenté en France en 2023, l' Allemagne suit la tendance inverse. Selon les données communiquées par l'autorité fédérale des transports automobiles (KBA), 263 véhicules à pile à combustible ont été mis en circulation dans le pays au cours de l'année écoulée. Cela représente une chute des ventes d'environ 70 % par rapport aux 835 véhicules immatriculés en 2022.

A titre de comparaison, 524 219 immatriculations véhicules électriques à batteries ont été immatriculés en 2023 dans le pays, soit une augmentation d'environ 11 % par rapport aux 470 559 immatriculations un an plus tôt.

"Les routes allemandes sont désormais parcourues par 2364 véhicules à pile à hydrogène, contre près de 1,5 million de véhicules électriques à batterie", compare l'Organisation nationale pour la technologie de l'hydrogène et des piles à combustible (NOW).

Des subventions inutiles ?

En septembre, l'association des contribuables germaniques "Bund der Steuerzahler" (BdSt) a exigé que les aides accordées aux véhicules à hydrogène et à leurs stations d'approvisionnement soient supprimées. La BdSt pense, en effet, que les 450 millions d'euros (hors financement de l'Union européenne) qui ont été dépensés depuis 2007 n'ont servi à rien. Cela représente 190 000 euros de subvention par véhicule...

"La voiture particulière à hydrogène ne décolle pas depuis le lancement de la Toyota Mirai fin 2014", commente le cabinet anglais IDTechEx. "Cela est dû principalement à la rareté des stations d'hydrogène, ainsi qu'au coût élevé de ce carburant et des véhicules à pile à combustible."

BMW continue d'investir 

À l'heure actuelle, l'Allemagne importe toutes ses voitures à hydrogène. Seuls deux modèles, le Hyundai Nexo et la Toyota Mirai, sont commercialisés dans le pays.

Du côté des consrtucteurs allemands, les initiatives restent limitées. Alors que Mercedes s'intéresse davantage à la mobilité lourde, tant sur le bus que le poids lourd, BMW semble le seul à continuer à croire à l'hydrogène pour la mobilité légère. Dans le cadre d'un vaste programme expérimental, le groupe a produit une flotte pilote de 100 exemplaires de son BMW iX5 à hydrogène, un démonstrateur annonciateur d'un potentiel véhicule de série dont la sortie pourrait intervenir dans la seconde moitié de la présente décennie. 


A la recherche de partenaires pour vos projets hydrogène ?
Bureaux d'étude, motoristes, opérateurs, fabricants, organismes de formation... retrouvez tous les acteurs de l'hydrogène dans notre marketplace.
Découvrir la marketplace



Vous avez aimé cet article ? Ne manquez pas les suivants en vous abonnant à H2 Mobile sur Google News ou en nous suivant sur Linkedin.

Annonces