L'aéroport de Lyon va se transformer en hub hydrogène

L'aéroport de Lyon va se transformer en hub hydrogène
Airbus, Air Liquide et VINCI Airports viennent d’officialiser un accord pour lancer un démonstrateur hydrogène au sein de l’aéroport de Lyon-Saint Exupéry. Les premières installations sont attendues dès 2023.

Les annonces s’enchaînent dans le domaine de l’avion à hydrogène. Dernière en date : un accord conclu entre Airbus, Air Liquide et VINCI Airports pour explorer les différents usages de l’hydrogène dans les aéroports. Centre d’excellence de VINCI Airports pour l’innovation, l’aéroport de Lyon-Saint Exupéry a été choisi comme aéroport pilote par les trois partenaires.


Une expérimentation en trois étapes

La mise en œuvre de ce projet comprend plusieurs étapes :
  • 2023 : mise en place d’une station de distribution d’hydrogène gazeux à l’aéroport Lyon-Saint Exupéry. L’installation permettra à la fois d’alimenter les véhicules terrestres de l’aéroport (bus de piste, camions, engins de manutention…) et ceux de ses partenaires, mais également les poids lourds qui circulent aux abords.
  • 2023 - 2030 : déploiement des infrastructures d’hydrogène liquide qui permettront le chargement d’hydrogène dans les réservoirs des futurs aéronefs.
  • Au-delà de 2030 : déploiement de l’infrastructure hydrogène allant de la production à la distribution massive d’hydrogène liquide dans l’aéroport.
Une fois le démonstrateur de Lyon pleinement établi, les trois partenaires envisageront de déployer plus largement les différentes technologies testées au sein du le réseau aéroportuaire européen de VINCI Airports.