AquaDuctus : un pipeline d'hydrogène offshore pour la mer du Nord

Mis à jour le 29.01.2023 à 18:57
AquaDuctus : un pipeline d'hydrogène offshore pour la mer du Nord
Gascade et Fluxys viennent de franchir une étape majeure en déposant une demande de statut de IPCEI (Projet d'Intérêt Commun) auprès de la Commission européenne pour leur projet AquaDuctus.

Situé en mer du Nord, cet hydrogénoduc offshore de plus de 400 kilomètres est décrit par les deux partenaires comme la future "colonne vertébrale de l'hydrogène" de l'Europe.



L'infrastructure transportera l'hydrogène jusqu'aux côtes de l'Allemagne, ce qui permettra d'alimenter son réseau terrestre. Elle pourra également acheminer l'hydrogène à partir de différentes usines et être reliée à des flux internationaux qui transitent par cette zone maritime.

Gascade et Fluxys connecteront en premier lieu AquaDuctus au parc éolien à hydrogène SEN-1 afin que le flux puisse débuter en 2030. D'autres parcs éoliens plus distants pourront être ensuite raccordés à l'hydrogénoduc, de même que différentes infrastructures d'hydrogène exploitées par d'autres nations situées autour de la mer du Nord.

"Selon de nombreux experts, jusqu'à 100 gigawatts d'hydrogène peuvent être produits en mer du Nord", expliquent Christoph von dem Bussche, administrateur délégué de Gascade et Pascal De Buck, PDG de Fluxys. "D'ici à 2035, AquaDuctus transportera jusqu'à 1 million de tonnes d'hydrogène chaque année, ce qui fera de lui le corridor principal de l'hydrogène en Europe."



 

A la recherche de partenaires pour vos projets hydrogène ?
Bureaux d'étude, motoristes, opérateurs, fabricants, organismes de formation... retrouvez tous les acteurs de l'hydrogène dans notre marketplace.
Découvrir la marketplace



Vous avez aimé cet article ? Ne manquez pas les suivants en vous abonnant à H2 Mobile sur Google News ou en nous suivant sur Linkedin.
Annonces