L'avion à hydrogène de ZeroAvia s'écrase lors d'un vol d'essai

L'avion à hydrogène de ZeroAvia s'écrase lors d'un vol d'essai
Utilisé par ZeroAvia pour tester son système de propulsion à hydrogène, un Piper Malibu Mirage a dû réaliser un atterrissage d’urgence le 29 avril lors d’un vol d’essai. Aucun blessé n’est à déplorer.

Considérée comme l’une des entreprises à la pointe dans le domaine de l’avion à hydrogène, ZeroAvia a été l’une des premières entreprises à faire voler un avion fonctionnant à l’hydrogène. Monté sur un Piper Malibu Mirage, le système est encore au stade expérimental et fait l’objet de vols d’essai réguliers dans le cadre d'un projet baptisé HyFlyer. L’un d’entre eux a malheureusement mal tourné.

Selon la presse locale, l’avion de l’entreprise a été contraint de réaliser un atterrissage d’urgence dans un champs aux abords de l’aéroport de Cranfield, à une centaine de kilomètres au nord de Londres. Survenu le jeudi 29 avril à 15h30, heure locale, l’incident n’a fait aucun blessé.



Un porte-parole de ZeroAvia a déclaré que l'incident avait été immédiatement signalé à la Direction des enquêtes sur les accidents aériens et que les services d'incendie avaient été dépêchés sur place conformément aux procédures en vigueur. « L'avion a atterri sur ses roues, mais l'aile a été endommagée en s'immobilisant à basse vitesse sur un terrain accidenté », ont-ils précisés. 

"Il n'y a eu aucun dégagement d'hydrogène ou d'électricité involontaire et aucun incendie. Après l'atterrissage, l'équipage a pu sauvegarder la batterie et libérer en toute sécurité l'hydrogène des réservoirs à bord, conformément au protocole de sécurité ZeroAvia" a fait savoir l'entreprise dans un communiqué publié ce samedi 1er mai.
On April 29th, our R&D aircraft made a safe, off-airport landing in a field just outside the Bedfordshire airport. Aircraft has sustained some damage, but everybody involved is safe, and without injury. As we analyze the flight data, we will provide updates as we learn more. — ZeroAvia (@ZeroAvia) April 29, 2021

Une enquête en cours

Rapatrié dans les locaux de ZeroAvia, l’appareil fait à présent l’objet d’une enquête qui permettra de définir les causes de l’incident. Dirigées par Dominic Cheater, responsable de la navigabilité de ZeroAvia, les personnes chargées de mener les investigations sont présentées comme "indépendantes de la conception et de l'exploitation du programme HyFlyer I".

"Cet incident et l'enquête qui s'ensuivra perturberont sans aucun doute notre programme de démonstration HyFlyer 6 places qui s'achèvera dans les semaines à venir. Cependant, nous ne prévoyons aucun impact négatif sur notre programme HyFlyer 2 à vocation commerciale ciblant les avions de 10 à 20 sièges, ou notre programme de développement de gros moteurs ciblant les avions de plus de 50 sièges" a fait savoir l'entreprise.