Partenaires premium
Air Liquide
ADEME PACA

L'Europe, le Japon et les USA se mettent d'accord sur l'hydrogène

L'Europe, le Japon et les USA se mettent d'accord sur l'hydrogène
Le 15 juin 2019, trois organisations essentielles de l’énergie et du commerce du Japon, de l’UE et des États-Unis ont publié une déclaration commune annonçant leur coopération future sur les technologies de l’hydrogène et des piles à combustible (PAC).
 

La coopération trilatérale fait la force

Cette annonce du Ministère de l’Économie, du Commerce et de l’Industrie japonais, de la Direction Générale de l’Énergie de la Commission Européenne et du Ministère de l’Énergie des États-Unis a eu lieu en marge de la réunion ministérielle du G20 sur les transitions énergétiques et l’environnement mondial pour une croissance durable qui avait lieu au Japon. Les organisations déclarent partager un vif intérêt pour les PAC hydrogène, qui pourraient apporter des avantages importants au secteur énergétique, à l’économie et à l’environnement. En effet, du transport à l’industrie, la création d’une électricité fiable, propre et abordable est pleine de promesses. 
 

Mise en place d’un cadre de collaboration efficace

Depuis plus de 30 ans, ces trois organismes sont les chefs de file mondiaux des programmes sur l’hydrogène, et ils ont bien l’intention de renforcer encore leur position en s’unissant pour développer davantage cette technologie.

Fermement convaincus que la coopération peut conduire à l’expansion de l’hydrogène dans l’économie mondiale, ils travaillent également à des partenariats avec d’autres pays. Déjà en octobre dernier, 4 domaines de collaboration avaient été identifiés :
  • La coopération en matière d’application des technologies et de l’harmonisation des règlements, codes et normes
  • La promotion du partage de l’information, de la recherche et du développement conjoints, en particulier sur la sécurité de l’hydrogène et la chaîne d’approvisionnement des infrastructures
  • L’étude et l’évaluation du potentiel de réduction des émissions de CO2 de l’hydrogène dans tous les secteurs
  • La communication, l’éducation et la sensibilisation
Prochaine étape : la deuxième réunion ministérielle sur l’énergie de l’hydrogène du 25 septembre, où le protocole de coopération devra apporter un cadre efficace et concret à cette union.