Cinq poids lourds à hydrogène livrés au port de Los Angeles

Cinq poids lourds à hydrogène livrés au port de Los Angeles
Dans le cadre du projet Shore-to-Store (S2S), d'un montant de 82,5 millions de dollars, le port de Los-Angeles engage une expérimentation grandeur nature de poids-lourds à hydrogène dans ses installations portuaires. Cinq Kenworth T680 FCEV viennent renforcer les flottes d’opérateurs tels qu’UPS ou Toyota Logistics Services. Objectif : tester en conditions réelles l’adéquation des camions à hydrogène avec les missions du port et mesurer la réduction des émissions d'oxyde d'azote, de particules et de gaz à effet de serre.
 
Premier port maritime d'Amérique du Nord en termes de volume de conteneurs et de valeur des marchandises, le port de Los Angeles génère un très gros volume d’activité au cœur de ses installations et en sa périphérie : des centaines de camions circulent en permanence dans son enceinte. Depuis plusieurs années, avec le soutien du Conseil des ressources atmosphériques de Californie (qui subventionne à 50 % la nouvelle expérimentation),  il multiplie les actions pour favoriser le développement des usages de véhicules sans émission de gaz à effet de serre.


 
C’est dans ce cadre, qu’avec une douzaine de partenaires des secteurs public et privé, cinq camions à pile à combustible Kenworth T680 FCEV (un T680, modèle emblématique de Kenworth, doté d’une pile à combustible Toyota) viennent d’être mis en service. Utilisés pour des ramassages, des livraisons et des transports locaux dans le port, ainsi que de manière ponctuelle en périphérie des installations, ils vont permettre d’évaluer l’impact environnemental de leur utilisation ; mais surtout leur adéquation avec les contraintes spécifiques des installations portuaires.
 
Exploités par Toyota Logistics Services (TLS), UPS, Total Transportation Services Inc. (TTSI) et Southern Counties Express (SCE) ; ils feront l’objet d’un suivi très particulier quant à leur maintenance, la gestion de leur alimentation en carburant (l’hydrogène étant fourni par Air Liquide)  et les rejets qu’ils génèrent sur de courts trajets.
 
Ce projet est le seizième mis en œuvre dans le cadre de S2S, plan qui vise a accélérer le déploiement de solutions zéro émissions dans le transport de marchandises en Californie. L’expérience devrait être élargie d’ici quelques mois avec l’ajout de cinq autres camions lourds à hydrogène, deux tracteurs de chantier électriques à batterie et deux chariots élévateurs à batterie.