Feu vert pour le premier navire à hydrogène solide au monde

Feu vert pour le premier navire à hydrogène solide au monde
Présenté comme le premier navire au monde alimenté par de l'hydrogène solide, le Neo Orbis vient de recevoir le feu vert pour sa construction.

Bateau ayant remporté un appel d'offres lancé par le port d'Amsterdam et par le projet H2Ships, le Neo Orbis sera construit par Next Generation Shipyards. Il sera testé dans le port d'Amsterdam à partir de juin 2023, puis naviguera dans les canaux de la ville et dans celui situé entre celle-ci et la mer du Nord.

Il s'agira du premier navire au monde à être alimenté par de l'hydrogène stocké dans du borohydrure de sodium (NaBH4). Ce sel est mélangé à de l'eau pure et à un stabilisateur pour former un combustible liquide ininflammable. Après sa dissolution, le NaBH4 réagit ensuite avec un catalyseur pour libérer de l'hydrogène qui alimente à son tour une pile à combustible.






"Le plus grand atout de ce navire est sa haute densité énergétique et le fait qu'il puisse être amarré en toute sécurité", affirme Interreg North West Europe, l'organisation qui parraine l'initiative H2Ships. "Ce bateau va permettre à l'hydrogène solide de se démocratiser pour la navigation intérieure et à courte distance."

Plus sécurisé et facile à stocker que l'hydrogène comprimé et liquide, le NaBH4 peut être stocké à température et pression ambiantes et libérer 126 kg d'hydrogène par m3 (contre 71 kg/ m3 pour l'hydrogène liquide et 42 kg/m3 pour sa forme gazeuse).

Les partenaires du projet souhaitent concevoir par la suite un système en circuit fermé grâce auquel la chaleur générée chauffera l'intérieur du Neo Orbis pendant que l'eau sera recyclée et que la matière résiduelle (le métaborate de sodium) sera convertie en combustible à base de NaBH4.



Annonces