La France prépare son futur réseau hydrogène

La France prépare son futur réseau hydrogène
Ce mardi 1er juin, les gestionnaires du réseau gazier français, GRTgaz et Teréga ont lancé ce mardi une consultation nationale auprès de l’ensemble des acteurs de l’hydrogène pour imaginer le réseau de demain.

Inscrite dans le prolongement de la dorsale hydrogène, qui souhaite déployer un réseau hydrogène de près de 40 000 kilomètres en Europe, cette consultation s’adresse à l’ensemble des acteurs concernés : industriels, producteurs et utilisateurs actuels ou futurs d’hydrogène décarboné, expéditeurs, acteurs publics, experts. Via un questionnaire en ligne, elle vise à recueillir la vision de chacun et à mieux définir les attentes en matière de production, de consommation et de besoins de stockage.

« GRTgaz mène des travaux de recherche et développement depuis plus de cinq ans pour adapter son infrastructure au transport d’hydrogène bas-carbone et renouvelable. La nécessité de se préoccuper des futures infrastructures de transport d’hydrogène apparait partout en Europe. C’est un sujet majeur si l’Europe et la France veulent voir se développer une économie de l’hydrogène qui est indispensable pour réussir la neutralité carbone en 2050. La logistique européenne de l’hydrogène s’invente maintenant » a déclaré Thierry Trouvé, Directeur Général de GRTgaz et Président du groupe de travail Energie d’Hydrogen Europe.