Fuite d'hydrogène sur le Suiso Frontier : des mesures de sécurité revues à la hausse

Fuite d'hydrogène sur le Suiso Frontier : des mesures de sécurité revues à la hausse
Premier bateau transporteur d'hydrogène au monde, le Suiso Frontier a effectué son premier voyage test entre l’Australie et le Japon. Voyage sous haute surveillance qui a révélé la défaillance d'une vanne, provoquant une brève flamme, et qui a mis en évidence la nécessité de renforcer les systèmes de détection des défauts sur les cargos transporteurs d’ hydrogène liquide pressurisé et réfrigéré.
 
L'incident survenu sur le Suiso Frontier le 25 janvier 2022 n’a été déclaré par le Bureau australien de la sécurité des transports que la semaine dernière. Le navire avait chargé de l'hydrogène liquide dans le port d’Hastings (Australie) pour le transporter à Kobe (Japon).
 
Une vanne automatisée de l’unité de combustion de gaz (qui brûle la petite quantité d'hydrogène gazeux qui s'évapore du liquide afin de maintenir la pression à l'intérieur des cuves à un niveau sûr) avait été mal dimensionnée à la conception. Lors de sa mise en fonction, elle a généré une fuite au cours du voyage retour vers le Japon. Lorsque la soupape s'est rompue, un ventilateur s'est arrêté, faisant surchauffer l'unité de combustion des gaz, ce qui a provoqué une flamme. L’incident a rapidement été maîtrisé mais amène néanmoins le constructeur à revoir, à la fois ce point de conception et les procédures de contrôle automatisé.




Kawasaki Heavy Industries (KHI) se veut rassurante et souligne que « la sécurité a toujours été notre priorité absolue. L'expérience acquise grâce à cette enquête indépendante nous aidera à améliorer notre approche et à maintenir des opérations encore plus sûres à l'avenir. Cela n'aura aucun impact sur les futurs plans de construction de transporteurs d'hydrogène liquéfié et nous devrions entrer dans la phase de commercialiser de notre cargo de transport d’hydrogène d'ici à 2025, a déclaré le constructeur du navire ».

Cet incident, finalement bénin, et sa gestion sont importants pour l’avenir des usages de l’hydrogène dans la dynamique mondiale de décarbonation des activités. En effet, le préalable au changement d’échelle passe nécessairement par la construction de nombreux navires capables de transporter l’hydrogène pressurisé et réfrigéré. Un accident plus grave, ou aux implications plus complexes, aurait mis un coup d’arrêt au développement de ces super-tankers dédiés à l’hydrogène.

A la recherche de partenaires pour vos projets hydrogène ?
Bureaux d'étude, motoristes, opérateurs, fabricants, organismes de formation... retrouvez tous les acteurs de l'hydrogène dans notre marketplace.
Découvrir la marketplace



Vous avez aimé cet article ? Ne manquez pas les suivants en vous abonnant à H2 Mobile sur Google News ou en nous suivant sur Linkedin.
Annonces