Hydrogène : le gouvernement lance deux nouveaux appels à projets

Hydrogène : le gouvernement lance deux nouveaux appels à projets
Désireux d’offrir un nouveau coup de pouce à la filière hydrogène, le gouvernement vient d’annoncer le lancement d’un nouveau dispositif de soutien articulé autour de deux Appels à Manifestation d’Intérêt (AMI).

Annoncés par Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Jean-Baptiste Djebbari , secrétaire d'État chargé des Transports, Guillaume Boudy, secrétaire général pour l’investissement, et Arnaud Leroy, président-directeur général de l’ADEME, ces nouveaux appels à projets ont été présentés en marge de la réunion annuelle de l’Hydrogen Council, organisée ce lundi 20 janvier à Versailles.



Impulser le développer du train à hydrogène

Considérant l’hydrogène comme un vecteur complémentaire à l’électrique, le gouvernement souhaite favoriser le développement de la filière dans le transport lourd. Alors que la SNCF et Alstom se sont associées à plusieurs régions françaises pour déployer les premières rames à hydrogène, le gouvernement débloque des moyens supplémentaires pour impulser le démarrage du secteur.

Intitulé « Aide à l’émergence de la mobilité hydrogène dans le secteur ferroviaire », celui-ci est doté d’une enveloppe de 22 millions d’euros. Ciblant les autorités organisatrices des transports ferroviaires régionaux, il vise à soutenir le développement de l’hydrogène dans le secteur ferroviaire par le déploiement de trains bi-modes associant système à batteries et hydrogène.

Date limite de dépôt des candidatures fixé au 23 mars 2020.

Financer les grands projets

Intitulé « Projets d’envergure sur la conception, la production et l’usage de systèmes à hydrogène », le second AMI annoncé par le gouvernement sera lancé d’ici à la fin du mois de janvier. Il s’intéresse essentiellement au développement grande échelle des différentes briques technologiques et industrielles qui gravitent autour de l’hydrogène.  Différents domaines d’application sont cités dont celui de la mobilité.

« Cet appel à manifestations d’intérêt dont une première relève aura lieu mi-mars, et une deuxième fin mai, doit permettre d’identifier des projets permettant de développer les savoir-faire industriels français et de passer la filière à l’échelle » résume le communiqué du gouvernement. « Le détail du programme et son financement dépendra des projets qui seront soumis dans le cadre de cet AMI » poursuit-il. Une étape finalement préalable au lancement de deux autres appels à projets. Attendus en 2020, ceux-ci cibleront d’une part l’industrie et de l’autre la mobilité.

Seconde vague

Pour le gouvernement, le lancement de ces deux nouveaux appels d’offres s’inscrit dans la continuité de l’appel à projets « Ecosystèmes de mobilité hydrogène ». Lancé par l’ADEME en octobre 2018, celui-ci avait permis de sélectionner 20 lauréats pour un financement 80 millions d’euros.

« L’ensemble de ces projets permettra de déployer plus de 43 stations-service hydrogène (pour un objectif de 100 en 2023), et 158 poids lourds (pour un objectif de 200 à 2023) » chiffre le communiqué du Ministère.