Le Japon va subventionner massivement l'hydrogène bas-carbone

Le Japon va subventionner massivement l'hydrogène bas-carbone
Crédit photo : Unsplash

Le Parlement japonais vient d’adopter une nouvelle loi visant à subventionner sur une période de 15 l’hydrogène bas-carbone, qu’il soit produit localement ou importé.

Le Japon poursuit ses efforts pour construire sa « société de l’hydrogène ». Alors que le gouvernement travaille sur un programme national dédié aux avions à hydrogène, le Parlement japonais a adopté le 17 mai une nouvelle loi. Baptisée Hydrogen Promotion Act, celle-ci vise à accompagner l’utilisation de l’hydrogène bas-carbone à travers le pays.

Si le texte adopté ne donne aucun détail quant à l’orchestration du dispositif, on sait que les subventions seront accordées par l’agence japonaise de l’environnement, bras armé du ministère de l’économie, du commerce et de l’industrie.



 

Allouées à tous les « fournisseurs certifiés », ces aides seront basées sur le surcoût de l’hydrogène bas-carbone. Elles seront versées aux producteurs sur une période de 15 ans, sous réserve que l’approvisionnement débute avant 2030 et que le fournisseur s’engage à fournir de l’hydrogène bas-carbone pendant encore 10 années supplémentaires après la période de financement. Chaque projet fera l’objet d’un contrat avec l’Etat. Pour être éligibles, les projets devront avoir identifié des utilisateurs finaux sur le marché japonais.

Les importations intégrées au dispositif
Compte tenu des problématiques géographiques du Japon à porter des projets localement, l’hydrogène importé sera aussi éligible et pourrait même représenter une part significative des aides allouées. En pratique, les projets internationaux pourraient donc cumuler les subventions japonaises à celles allouées dans leurs propres pays.


La loi devrait être officiellement promulguée dans les six mois à venir, ce qui permettra d’enclencher le processus de sélection des projets. Si le budget alloué n’est pas encore officiellement indiqué, le premier ministre japonais, Fumio Kishida, a précédemment évoqué une enveloppe de 3 000 milliards de yens, soit près de 18 milliards d’euros.

Pour rappel, le gouvernement s’est fixé pour objectif de porter ses approvisionnements en hydrogène à environ 12 millions de tonnes en 2040, soit six fois plus que le niveau actuel.

A la recherche de partenaires pour vos projets hydrogène ?
Bureaux d'étude, motoristes, opérateurs, fabricants, organismes de formation... retrouvez tous les acteurs de l'hydrogène dans notre marketplace.
Découvrir la marketplace



Vous avez aimé cet article ? Ne manquez pas les suivants en vous abonnant à H2 Mobile sur Google News ou en nous suivant sur Linkedin.
Annonces